Découvrez   

La Région mise sur la “théorie du Donut” pour orienter sa transition économique

La Région bruxelloise a décidé d’appliquer la théorie du Donut, qui allie justice sociale et enjeux environnementaux, afin d’orienter Bruxelles dans son chemin vers la transition économique, annonce-t-elle lundi. Le processus durera jusqu’au printemps prochain et impliquera des citoyens, des associations ainsi que les administrations bruxelloises.

Développée par l’économiste britannique Kate Raworth (Université d’Oxford), la théorie du Donut s’inscrit dans une logique d’alternative aux indicateurs économiques classiques tels le PIB. Elle propose d’allier justice sociale et enjeux environnementaux dans le but d’orienter l’économie en faveur d’un développement durable et juste. Le contour extérieur du Donut correspond aux limites environnementales de la planète (changement climatique, pollution de l’air, etc.) alors que le contour intérieur symbolise le plancher social (alimentation, santé, éducation, etc.) en dessous duquel les besoins essentiels des populations ne sont pas satisfaits.

Selon cette théorie, entre les limites extérieures et intérieures du Donut, on retrouve une zone dans laquelle l’économie est considérée comme prospère et florissante, tout en respectant le bien-être de la population ainsi que la santé de la planète. Le gouvernement bruxellois a donc décidé de confier à l’asbl Confluences, à des chercheurs de l’ICHEC et à l’économiste Kate Raworth la mission d’appliquer ce modèle à la Région de Bruxelles-Capitale.

Orienter Bruxelles vers la transition économique

Le projet doit produire des outils d’analyse et des guides à l’action dont la finalité sera d’orienter Bruxelles dans son chemin vers la transition économique, ajoute le gouvernement. “En effet, ces instruments définiront les caractéristiques que les politiques et actions du gouvernement devront prendre pour s’inscrire dans un développement respectueux de l’humain et de la planète.” Ce processus du “Brussels Donut” durera jusqu’au printemps prochain et se déclinera en différentes actions qui impliqueront des citoyens, des associations et les administrations bruxelloises.

Lors d’ateliers, ils devront notamment réaliser un portrait d’enjeux-clés de la Région et élaborer un guide pour l’analyse et l’action à destination des administrations et des acteurs bruxellois. “Le Donut est un formidable outil pédagogique qui doit permettre au plus grand nombre de se rendre compte des limites environnementales de notre planète et des besoins sociaux minimums devant être rencontrés pour favoriser une vie prospère et équilibrée“, explique Barbara Trachte, secrétaire d’Etat bruxelloise à la Transition économique et à la Recherche scientifique. “Appliquer le Donut à la Région bruxelloise va également nous permettre de mettre sur pied des instruments économiques pour concrétiser et accélérer la transition dans laquelle le gouvernement s’est engagé.

Belga / Image : Région bruxelloise

Partager l'article

28 septembre 2020 - 11h15
Modifié le 28 septembre 2020 - 11h15