Découvrez   

La Région bruxelloise s’engage à diminuer le nombre d’animaux de laboratoire

En 2019, 62.641 animaux d’expérience ont été utilisés par les 68 laboratoires agréés en Région bruxelloise, contre 82.086 en 2018, indique le cabinet du ministre bruxellois du bien-être animal, Bernard Clerfayt.

En s’accordant sur l’adaptation de textes législatifs, le gouvernement bruxellois s’est engagé, ce jeudi, à maintenir cette diminution. Ils visent notamment à mieux protéger les animaux d’expérience et à continuer de développer des méthodes alternatives à l’expérimentation animale.

“Il s’agit essentiellement de mise en conformité du cadre légal par rapport aux normes européennes notamment en matière de statistiques. Afin de simplifier les procédures, de permettre un traitement plus rapide des dossiers et de procéder à des contrôles plus efficaces, l’ensemble des démarches seront digitalisée. Cela permettra aussi d’accélérer les délais et d’éviter des erreurs”, a précise le cabinet du ministre.

50.000€ seront également octroyés à la VUB pour poursuivre la mise en place d’un cadastre des méthodes alternatives. “A ce jour, ce cadastre constitue la référence en matière d’alternatives à l’expérimentation animale. Il recense l’ensemble des initiatives existantes. A terme, l’application plus importante de ces méthodes permettra non seulement d’améliorer le bien-être animal mais également de diminuer le nombre d’animaux d’expérience utilisés.”

A.V. – Photo: Belga

Partager l'article

22 novembre 2020 - 12h52
Modifié le 22 novembre 2020 - 12h52