Découvrez   

La Régie foncière de la Ville de Bruxelles prolonge l’exonération de loyers commerciaux

Le collège des bourgmestre et échevins de la Ville de Bruxelles a décidé jeudi d’accorder aux nombreux commerçants locataires de superficie appartenant à la Régie foncière communale, la prolongation de l’exonération de loyer pour les mois de janvier et de février. La mesure ne concerne que les commerçants toujours confrontés à une fermeture obligatoire.

“Depuis près d’un an maintenant, nous sommes touchés par une crise sanitaire qui s’attaque à tous les secteurs. Il me semblait indispensable de prolonger les mesures prises au mois de novembre dernier pour aider les locataires qui ne peuvent pas ouvrir leurs commerces”, a commenté l’échevine en charge de la Régie, Lydia Mutyebele. La Ville de Bruxelles et sa Régie foncière avaient réagi, dès le début de la crise, en exonérant du paiement du loyer, les commerçants locataires de celle-ci contraints à la fermeture: ceux des mois d’avril et de mai pour les baux commerciaux et également celui de juin pour le secteur Horeca.

En novembre dernier, une exonération totale avait été accordée à la suite de la décision du Conseil National de Sécurité de fermer une nouvelle fois les commerces Horeca et non essentiels, pour les mois de novembre et de décembre. Dans le cas présent, le maintien des mesures gouvernementales actuelles visant à limiter la propagation du virus, a incité la Ville de Bruxelles et sa Régie foncière à étendre la mesure d’exonération de novembre dernier, aux mois de janvier et février 2021 pour les locataires détenteurs de baux commerciaux de type Horeca, ‘métiers de contact’ (coiffeurs, salons esthétiques, …) et concessionnaires.

 

Belga-Photo: BX1

Partager l'article

21 janvier 2021 - 11h57
Modifié le 21 janvier 2021 - 11h57