La FEF obtient la suspension des demandes de remboursement d’allocations d’études

La Fédération des étudiants francophones (Fef) se réjouit jeudi de la suspension par le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles des demandes de remboursement d’allocations d’études faites à des centains d’étudiants jusqu’au 14 janvier. Une avancée qui permettra de reprendre les négociations de manière apaisée, estime l’association étudiante.

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé jeudi de suspendre les demandes de recouvrement des bourses d’études jusqu’au 14 janvier, dans l’attente d’une analyse juridique commandée à l’administration.

Une annonce qui ne pouvait que réjouir la Fef, elle qui se mobilise depuis plusieurs jours pour obtenir l’annulation de ces demandes de remboursement. Des centaines d’étudiants ont en effet reçu la mauvaise surprise d’apprendre qu’une allocation d’études leur avait été octroyée alors qu’ils n’y avaient pas droit. Ils ont été considérés non finançables a posteriori et doivent maintenant s’acquitter du remboursement de ces bourses. “Ce sont des milliers d’euros que ces jeunes, déjà en difficulté, devaient rembourser dans un délai de 90 jours“, pointe la Fef.

Le combat n’est toutefois pas terminé et la Fef reste déterminée à obtenir l’annulation du processus de recouvrement. Mais elle se réjouit d’un premier pas effectué par le gouvernement, s’annonçant “prête pour entamer le dialogue pour amorcer une recherche commune de solutions.

Belga

Partager l'article

19 décembre 2019 - 14h11