La demande de faillite pour la chaîne de magasins CoolCat est acceptée

Le tribunal de l’entreprise de Bruxelles a accepté vendredi la demande de faillite introduite par la filiale CoolCat Belgium, a appris l’agence Belga mardi auprès de cette dernière. Le tribunal a par ailleurs désigné un curateur, Me Bert Dehandschutter. Celui-ci décidera si les magasins peuvent rouvrir ou non.

La filiale belge de la chaîne de vêtements néerlandaise CoolCat a annoncé, début avril dernier, qu’elle avait introduit une demande de faillite auprès du tribunal de l’entreprise de Bruxelles. La filiale néerlandaise de l’entreprise avait déjà été déclarée en faillite le 20 mars dernier par un tribunal d’Utrecht. Et l’approvisionnement des magasins belges sont en grande partie dépendants de celle-ci. Depuis début avril dernier, les 17 magasins CoolCat en Belgique étaient fermés pour inventaire dans l’attente de la décision du tribunal de l’entreprise de Bruxelles.

Comme beaucoup d’autres commerces de textiles, CoolCat s’est retrouvé récemment face à des conditions de marché très difficiles qui ont creusé des pertes considérables durant plusieurs années consécutives. L’entreprise a opéré une réorganisation radicale et a pu amorcer une reprise. Néanmoins, cette reprise s’est révélée trop fragile et insuffisante face aux difficultés accidentelles et structurelles que CoolCat a connues ces derniers mois. L’entreprise a notamment évoqué l’été long et chaud de 2018 et l’hiver extrêmement doux de 2019 qui ont provoqué une forte baisse des ventes.
Belga

Partager l'article

09 avril 2019 - 18h57