Découvrez   

Khalil Aouasti : “La N-VA peut être mise sur le banc de l’extrême-droite avec le Vlaams Belang”

Le député fédéral Khalil Aouasti (PS) a répondu aux questions de Fabrice Grosfilley dans Toujours + d’Actu.

Interrogé sur les négociations au gouvernement fédéral et les récentes discussions autour d’éventuelles approches de la N-VA avec le Vlaams Belang, Khalil Aouasti estime que “l’extrême-droite doit être mis sur le banc. L’extrême-droite ne peut être normalisée et on ne peut pas débattre avec l’extrême-droite”. La N-VA peut-elle également être considérée comme un parti à éviter après ces révélations de Gwendolyn Rutten ? “La N-VA, à ce stade, peut aussi être mise sur le banc avec le Vlaams Belang. Quand on voit le nombre de transfuges du Vlaams Belang vers la N-VA, et quand on voit la porosité de ces idées d’extrême-droite, et comment elles influent sur les idées de la N-VA, il est actuellement impossible de discuter avec la N-VA”, dit le député fédéral socialiste. Khalil Aouasti confirme qu’il espère que ces déclarations de Gwendolyn Rutten vont faire bouger les lignes autour de la formation d’un futur gouvernement fédéral.

Concernant les commissions créées autour de la gestion de la crise du Covid-19 dans les différents parlements, le député fédéral estime que “c’est normal” qu’il y ait plusieurs commissions, vu l’état fédéral belge. “Le fait que chaque parlement travaille autour de ses compétences n’est pas incompatible avec une vue d’ensemble, possible via une réunion des présidents d’assemblée”, rapporte-t-il.

■ Interview réalisée par Fabrice Grosfilley dans Toujours + d’Actu.

Partager l'article

29 juin 2020 - 13h06
Modifié le 29 juin 2020 - 13h06