Journée mondiale sans tabac : des tests de dépendance organisés dans 5 hôpitaux bruxellois et à la Monnaie

Le tabac cause chaque année sept millions de décès dans le monde, dont 900.000 concernent des non-fumeurs exposés au tabagisme passif, selon les chiffres de l’OMS. Afin d’aider les 22% de Belges qui fument à renoncer définitivement à la cigarette, 46 hôpitaux répartis sur tout le territoire, dont 5 établissements bruxellois, leur proposent des tests gratuits et un accompagnement sur mesure dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac, le 31 mai. Des animations sont également prévues sur la place de la Monnaie à Bruxelles.

Ces tests mesureront la dépendance des fumeurs à la nicotine à travers six questions, ainsi que le taux de monoxyde de carbone (formé lors de la combustion d’une cigarette) présent dans leurs poumons. Les participants connaîtront également l’âge réel de leurs poumons, 60 ans par exemple pour un fumeur de 40 ans. Ils pourront ensuite profiter des conseils des professionnels de la santé.

Outre les hôpitaux, l’Association des unions de pharmaciens (AUP) propose aussi aux pharmaciens indépendants francophones de se joindre à l’action. Les officines participantes, reconnaissables à une affiche apposée sur leur vitrine, offriront aux fumeurs qui le souhaitent de passer un test de dépendance à la nicotine (test de Fagerström) et de bénéficier gratuitement d’un accompagnement adapté au sevrage tabagique.

“Une démarche personnelle”

En Belgique, 73% des fumeurs affirment regretter d’avoir allumé leur première cigarette, selon une étude de la Fondation contre le cancer. Toutefois, “arrêter de fumer reste une démarche personnelle”, souligne Sophie Gohy, pneumologue et tabacologue aux cliniques Saint-Luc à Bruxelles. “Les gens viennent quand ils sont prêts, parfois des mois après la Journée mondiale sans tabac, car ils ont gardé nos coordonnées.”

Le tabagisme a également un impact sur l’entourage du fumeur puisqu’il augmente de 20% le risque de cancer du poumon chez le non-fumeur, selon la Fondation contre le cancer. Les enfants exposés in utero au tabac souffrent par ailleurs plus fréquemment d’asthme ou de pneumonie. Le tabagisme passif augmente en outre le risque de mort subite chez le nourrisson.

La liste des hôpitaux participants, les dates et horaires des actions est disponible sur le site http://www.journeesanstabac.be/list.html. Les hôpitaux bruxellois participants sont le CHU Brugmann, l’UZ Brussel, le CHIREC-Hôpital Delta, les Cliniques Universitaires Saint-Luc et la clinique Sainte-Anne-Saint-Remi. Les actions seront visibles dans les hôpitaux grâce aux stands d’information.

Des animations sont également prévues sur la place de la Monnaie à Bruxelles, jusque 16h00.

Avec Belga – Photo : illustration Belga

■ Images et interview de Nicolas Franchomme.

Partager l'article

31 mai 2019 - 13h50