Jette : un procès-verbal dressé pour coups et blessures volontaires sur un écolier de 8 ans

Un procès-verbal pour coups et blessures volontaires a bien été dressé à l’école primaire Aurore à Jette, a confirmé mercredi à l’agence Belga le parquet de Bruxelles. Selon l’agence, la police est intervenue dans cet établissement pour maîtriser un enfant de 8 ans, contre lequel un éducateur aurait porté plainte.

Le parquet de Bruxelles confirme que la police est intervenue et qu’un procès-verbal pour coups et blessures volontaires a été dressé, mais il ne fait pas d’autres commentaires étant donné qu’il s’agit d’un mineur. Le 27 mai dernier, un garçon de 8 ans aurait tenté de fuir l’école fondamentale Aurore à Jette, où il est inscrit, après avoir été puni par son institutrice. Plusieurs enseignants et éducateurs l’auraient ensuite rattrapé et tenté de le maîtriser, sans succès.

Après avoir essayé en vain de joindre ses parents, l’école a appelé le Service d’aide à la jeunesse (SAJ), lequel a demandé à la police d’intervenir. L’enfant aurait alors été emmené par les agents vers un hôpital, avant d’être ramené à l’école dans l’après-midi. L’avocat du père de l’enfant, Me Christophe Diélis, a déclaré au quotidien qu’un éducateur avait porté plainte contre l’écolier. Selon Het Laatste Nieuws, ce sont la direction et trois enseignants qui ont déposé une plainte contre celui-ci.

Source: Belga/ Image: Google Maps

Partager l'article

19 juin 2019 - 10h54