Découvrez   

Jette : de nouvelles poubelles graffées, pour combiner street art et propreté

Dix poubelles colorées feront leur apparition prochainement sur la place Reine Astrid, à Jette, dans le quartier du Miroir.

Dans une serre du service des plantations de Jette, à la lisière du Laerbeek, dix poubelles attendent leur installation. De loin, on peine à reconnaître les traditionnelles poubelles en fonte. Et pourtant : “Il s’agit de poubelles tout à fait classiques. Elles ont été récupérées dans nos stocks suite à la rationalisation de nos poubelles. Elles ont été sablées pour enlever leur peinture d’origine, et laisser l’artiste réaliser ses œuvres“, indique Mounir Laarissi (cdH), échevin en charge de la Propreté et de la Culture à Jette.

L’artiste en question, c’est Mino One, déjà co-auteur de la fresque installée sur le flanc de l’IT Tower, avenue Louise, notamment. Ce street artiste bruxellois a peint ces poubelles début janvier, juste après Noël.

Reportage : la plus grande oeuvre d’art de façade d’Europe tapisse l’IT Tower

Amener l’art ailleurs, et sensibiliser à la propreté publique

Le projet a un double objectif : l’un artistique, l’autre plus terre-à-terre. Ainsi, “ces poubelles font partie du projet Yes We Can, notre parcours de street art à travers la commune. L’idée était que les poubelles décorées en fassent partie, qu’elles soient sur le chemin entre les œuvres, dans un même ensemble“, explique l’échevin. “Nous avons demandé aux artistes d’en faire des œuvres, de détourner ces objets de tous les jours en œuvre artistiques. Pour s’approprier le territoire“.

Reportage : L’artiste new-yorkais Kool Koor participe, en compagnie d’autres, au parcours street art de Jette

L’artiste Mino One au début du projet

L’autre but visé est, bien entendu, aussi, la propreté publique : “Sensibiliser aux déchets, par un moyen ludique et interactif, plutôt que par des amendes“, ajoute Mounir Laarissi.

Reportage : Jette supprime des poubelles pour diminuer le nombre de dépôts clandestins

Si Etterbeek a également investi dans des poubelles jaunes, particulièrement voyantes pour inciter les riverains à la propreté publique, “on est ici dans une démarche différente. À Etterbeek, ce sont des poubelles neuves, achetées dans cette couleur. Ici, on est parti de poubelles existantes, en demandant aux artistes de les détourner“.

Le projet se poursuivra cette année

Ces dix poubelles seront installées prochainement sur la place Reine Astrid. “La place du Miroir est l’une de nos places les plus fréquentées, nous avons donc décidé de les installer là. Elles seront placées, normalement, à la fin du mois de janvier“.

Elles viennent se rajouter à soixante autres poubelles installées en 2020, en marge du premier volet du parcours de street art.

Je peux aussi vous annoncer que le collège vient de valider l’installation de trente poubelles supplémentaires et de trois murs de street art, dans le cadre du projet Yes We Can. Le tout sera réalisé en 2021“, nous informe en exclusivité l’échevin Mounir Laarissi.

ArBr – Photos : M. Laarissi

Partager l'article

18 janvier 2021 - 16h53
Modifié le 18 janvier 2021 - 16h53