Jean-Marc Nollet succède à Patrick Dupriez à la co-présidence d’Ecolo avec 93% des voix

L’assemblée générale d’Ecolo a avalisé vendredi soir le choix de Jean-Marc Nollet à la co-présidence du parti en remplacement de Patrick Dupriez. La candidature du député fédéral, proposée par l’autre co-présidente Zakia Khattabi, a recueilli 93% de votes favorables.

“Je suis touché par le résultat et la qualité du débat, par notre capacité à transcender nos différences pour en faire des forces”, a déclaré M. Nollet aux militants après l’annonce du résultat. M. Nollet achèvera le mandat de l’actuelle co-présidence, élue en mars 2015.

La nouvelle équipe aura en particulier la tâche de préparer le parti en vue des élections de mai 2019 et, le cas échéant, de participer à des négociations avec d’autres partis. “Je me mets dans les pas de Zakia et Patrick, et de ce qu’ils ont initié il y a 4 ans. Je ne vais pas changer de direction car c’est la bonne”, a expliqué le nouveau co-président en marge de la réunion.

A huis clos, devant les militants, M. Nollet a retracé son parcours chez les écologistes et expliqué sa vision de l’écologie politique. “Il y a deux modèles de société. L’un fermé, conservateur et populiste qui se déploie, et pas seulement en Belgique, en faisant fructifier les peurs, en rejetant les chômeurs et les étrangers. C’est un modèle économique qui croit que la réponse à tout, c’est le taux de croissance. En face, il y a un modèle alternatif, écologiste pour qui, dans un monde aux ressources limitées, une croissance infinie est impossible. C’est un modèle ouvert, cosmopolite, qui ne cherche pas de bouc émissaire. Ce modèle de société, je l’ai dit aux militants, on doit en être fier”, a-t-il ajouté.

Le conseil de fédération d’Ecolo a autorisé M. Nollet à terminer son mandat parlementaire tout en étant co-président par 44 voix contre trois. Il renoncera par contre à sa fonction de chef de groupe à la Chambre.

Belga

Partager l'article

10 novembre 2018 - 11h17