Jamal Ikazban (PS) : “Il faut dépénaliser le cannabis pour casser le marché souterrain”

 

Le député bruxellois PS était l’invité de l’Interview ce mercredi midi.

L’inauguration des guichets de la future caisse des allocations familiales bruxelloises étaient organisée ce mercredi. Sera-t-elle prête ? “Il faut avoir confiance“, a assuré Jamal Ikazban (PS) ce mercredi midi sur le plateau de l’Interview. “En principe, il n’y aura pas de problème. Personne ne va perdre d’allocations à Bruxelles et on pourra mener des politiques plus sociales à l’égard des gens dans le besoin“, salue le député bruxellois.

“Distribuer les invendus non-alimentaires”

Le mandataire socialiste a par ailleurs lancé une proposition pour faciliter la distribution d’invendus non-alimentaires pour éviter le gaspillage. “Aujourd’hui, la destruction de bien neufs non alimentaire coute moins cher que le don, ce n’est pas normal (…) c’est notamment parce qu’on n’a pas agi au niveau de la TVA comme on l’a fait au niveau des invendus. Au niveau social, c’est une abérration. Cette propositions concerne les vêtements, les jouets, l’électro-ménager…

Que faire au niveau régional, alors que la compétence de la TVA est fédérale ? “Nous demandons une étude sérieuse sur le nombre d’invendus détruits (…) La Région peut soutenir les associations qui font de la redistribution, des sortes d’épiceries sociales, dans les CPAS.”

Sur l’affaire du Logement molenbeekois, Jamal Ikazban estime que “c’est un scandale. Je suis furieux.” Il indique que les socialistes étaient dans l’opposition au moment des faits. “Aujourd’hui, il faut mettre de l’ordre. Tous ceux qui ont une responsabilité devront l’assumer.

“Dépénaliser le cannabis”

Il prône également la dépénalisation du cannabis: “Ca fait partie d’une grande réflexion, il y a de nombreuses propositions. Il faut distinguer deux choses: quand on dépénalise le petit consommateur ça ne veut pas dire qu’on incite tout le monde à consommer. Il faut accompagner. Par ailleurs, nous sommes pour  l’ouverture de centre pour aider les consommateurs de drogues dures. Ca permet notamment d’éviter la propagation des maladies.

Sur la résurgence de l’antisémitisme, il indique qu’il doit “être combattu, il est en augmentation comme l’islamophobie. Il faut se mettre main dans la main pour lutter contre ces phénomènes.

Retrouvez l’Interview du lundi au vendredi après le journal de 12h30

T.D.

 

Partager l'article

20 février 2019 - 13h25