Découvrez   

Insalubrité d’un logement : toujours difficile à négocier pour un locataire

Une étude a été menée par le Rassemblement Bruxellois pour le Droit à l’Habitat (RBDH), sur base de jugements pris dans les Justice de Paix de Forest et Molenbeek. Il en ressort que de nombreuses raisons existent, qui poussent les locataires à ne pas dénoncer leur propriétaire lorsque le logement est jugé insalubre, comme le détaille La Capitale ce mercredi.

Lorsqu’un logement est en état d’insalubrité, la principale difficulté pour le locataire consiste à le prouver. “Dans de nombreux jugements, les locataires se voient reprocher le manque de preuves sur la situation qu’ils dénoncent“, explique le RBDH à La Capitale.

Et même lorsque le contentieux est en faveur du locataire, celui-ci finit presque toujours par perdre son logement : “C’est le cas 8 fois sur 10 (…) Lorsque le logement est insalubre, la justice devrait aussi faire partie des options pour rétablir le locataire dans son droit et l’indemniser. Elle ne l’est pas aujourd’hui”, conclut le RBDH.

Le RBDH entend mettre ce problème à l’agenda du monde judiciaire et espère ouvrir un dialogue avec le secteur associatif et les principaux concernés.

T.Dest / Image : Belga

Partager l'article

13 janvier 2021 - 14h20
Modifié le 13 janvier 2021 - 14h20