“Ikea pollue le marché et tire les prix des sapins vers le bas”

L’Union Ardennaise des Pépiniéristes tire la sonnette d’alarme et évoque une problématique “épineuse” alors que la saison de la vente des sapins de Noël se profile. “Ikea pollue le marché en Belgique et en France et tire les prix des sapins vers le bas”, déplore Jonathan Rigaux, président de l’UAP dans un entretien accordé aux titres Sudpresse vendredi.

La Belgique est le 3e producteur-exportateur de sapins en Europe après l’Allemagne et le Danemark, observe M. Rigaux alors que “85 % de la production belge est destinée à l’exportation”, chiffre-t-il. Il pointe toutefois que depuis deux ans ‘la plupart des pépiniéristes travaillent pour rien puisqu’ils ne parviennent pas à dégager de bénéfices de leur production, à l’instar de certains agriculteurs et producteurs de lait”. Il estime qu’il faudra un jour ou l’autre “se résoudre à adapter le prix car cela n’est plus tenable sur le long terme”.

Il pointe en particulier le géant suédois de l’immobilier à bas coût Ikea qui “pollue le marché en Belgique et en France et tire le prix vers le bas”. “Sur les 64 pépiniéristes de l’U.A.P., il n’y en a qu’un qui fournit Ikea, le reste provient (de pays, NDLR) de l’est où les sapins sont produits de manière totalement industrielle. Ikea, c’est 400.000 sapins vendus, imaginez le bien que cela ferait à nos pépiniéristes si ces 400.000 sapins étaient vendus par nos producteurs”, pointe M. Rigaux. “C’est vraiment une situation que je déplore à l’heure où l’on a jamais autant parlé des circuits courts”, tranche-t-il.

Belga

Partager l'article

06 décembre 2019 - 11h38