Découvrez   

Les écoles secondaires s’organisent pour mettre en place l’enseignement à distance

Si le maintien de l’école en présentiel doit rester une priorité, les experts sanitaires s’inquiètent des très mauvais chiffres de contamination dans la société, et notamment dans les écoles. A l’école Saint-Dominique à Schaerbeek, on s’organise comme on peut pour respecter les délais.

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a opté pour l’enseignement à distance pour les élèves du secondaire dès ce mercredi 28 octobre. La mesure s’explique par la situation sanitaire extrêmement préoccupante que connaît le pays, indiquent le ministre-président Pierre-Yves Jeholet et la ministre de l’enseignement obligatoire Caroline Désir dans un communiqué dimanche soir.

>> Couvre-feu, fermeture des lieux culturels et sportifs… : Bruxelles durcit le ton

Si le maintien de l’école en présentiel doit rester une priorité, les experts sanitaires s’inquiètent des très mauvais chiffres de contamination dans la société, et par conséquent des cas constatés dans diverses écoles, note le communiqué.

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a dès lors opté pour l’arrêt temporaire des cours en présentiel pour les élèves du secondaire dès ce mercredi 28 octobre ainsi que pour les deux jours suivants, a précisé Nicolas Reynders, porte-parole du ministre-président Pierre-Yves Jeholet, à l’agence Belga. La mise en place de ce scénario permettra, selon le rapport des experts, de mieux contrôler l’épidémie dans les établissements scolaires et de repartir sur de nouvelles bases dans la durée, ajoute le communiqué.

Les écoles néerlandophones ouvertes

Il s’agit bien d’une suspension de la présence physique à l’école pour les élèves du secondaire durant ces trois jours et non d’un congé supplémentaire“, souligne-t-on. Cette mesure s’ajoute à celles déjà prises antérieurement par la ministre Caroline Désir comme la prolongation du congé de Toussaint jusqu’au 11 novembre inclus, avant un retour en présentiel dès le 12 novembre, a rappelé Nicolas Reynders. Une rencontre entre la ministre Désir et les acteurs de l’enseignement sera organisée ce lundi afin de déterminer des modalités plus précises, précise encore le communiqué.

Du côté flamand, les écoles resteront ouvertes jusqu’aux vacances de la Toussaint. Fermer les écoles aurait créé de trop importants problèmes d’organisation pour les parents, a affirmé lundi le ministre flamand de l’Enseignement, Ben Weyts.

■ Un reportage de Marie-Noëlle Dinant et Nicolas Scheenaerts.

Belga – Photo: Hatim Khagat/Belga

Partager l'article

26 octobre 2020 - 15h30
Modifié le 26 octobre 2020 - 16h22