Grève chez Brussels Airlines: toujours aucun accord, un conciliateur social rejoint les négociations

Plus tôt mercredi, Brussels Airlines avait qualifié de “substantielles” les propositions déposées sur la table.

Le conciliateur social a rejoint, peu avant 14h00, la table des négociations entre direction et syndicats de pilotes chez Brussels Airlines. Son arrivée, qui était en effet prévue initialement vers 17h, est sans doute liée à la difficulté des discussions en cours, qui progressent très lentement, semble-t-il.

Les négociations avaient repris mercredi matin vers 10h entre direction et représentants des pilotes, dont une bonne partie fait donc grève ce mercredi, après en avoir déjà fait de même lundi.

Les débats sont difficiles et ont apparemment peu progressé durant la matinée, si bien qu’il a été demandé au conciliateur social d’anticiper son arrivée à la table des négociations, lui qui y avait passé toute la journée lundi.

Plus tôt mercredi, Brussels Airlines avait qualifié de “substantielles” les propositions déposées sur la table. Il est notamment question d’une augmentation salariale de 2,5%, d’un intéressement aux résultats de la compagnie et d’avantages en nature (smartphone, voiture de société, cash supplémentaire, etc.).

Les discussions de la matinée, très techniques selon les syndicats, se sont davantage concentrées sur un meilleur équilibre entre vies privée et professionnelle.

Les pilotes, qui étaient une nouvelle fois nombreux mercredi matin devant le siège de Brussels Airlines, à Diegem, ont quitté les lieux depuis lors. Tout comme les quelques membres du personnel de cabine qui les avaient rejoints.

Belga

► Les précisions de Martin Caulier

Partager l'article

16 mai 2018 - 18h16