Le “Google Maps du 17e siècle” aux enchères fin mai à Bruxelles

Une première édition exceptionnellement bien conservée de l'”Atlas Maior” du cartographe néerlandais Blaeu passera sous le marteau de la maison d’enchères bruxelloise Arenberg Auctions fin mai, indique cette dernière jeudi dans un communiqué. L’ouvrage, connu comme le “Google Maps du 17e siècle”, est évalué par les experts à entre 250.000 et 350.000 euros.

L’Atlas Maior est considéré dans le monde du livre comme “le plus grand et le plus bel atlas jamais publié“. L’ouvrage a été imprimé entre 1662 et 1665 en onze parties, contient pas moins de 592 cartes, toutes coloriées à la main, et plus de 3.000 pages de textes décrivant les continents, les régions, les pays.

Il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Le livre, qui a atterri dans la maison d’enchères par l’intermédiaire d’un collectionneur privé, était le plus cher du 17e siècle, avec un prix d’achat d’environ 450 florins. A titre de comparaison, la construction d’un navire marchand moyen coûtait à l’époque quelque 100.000 florins.

Les experts estiment la valeur actuelle de l’atlas à entre 250.000 et 350.000 euros. Arenberg Auctions mettra aux enchères, à côté de cet atlas, 1.409 autres lots les 25 et 26 mai. Parmi les plus notables figurent notamment 300 livrets miniatures (répartis sur 160 lots) des 17e, 18e, 19e et 20e siècles. Ils mesurent de 3 à 6 centimètres seulement – le plus petit n’atteint même que la taille d’1,5 centimètre.

Le plus ancien exemplaire est vieux de près de 400 ans. Un exemplaire d’1,5 cm contient un texte de Galilée et est connu comme “un des livres miniatures les plus célèbres et les plus beaux du monde“. Il est évalué à 2.500 euros, tandis que l’ensemble de la collection pourrait rapporter 50.000 euros.

Plusieurs des objets mis aux enchères pourront être admirés entre le 18 et le 24 mai lors d’une exposition à la maison d’enchères, située dans la rue aux Laines.

Belga

Partager l'article

18 mai 2018 - 12h37