Goal goal gooaal : le Grand Jojo a son hymne pour les Diables rouges

Le Grand Jojo est de retour, et il est en pleine forme! En tenue parfaite des diables rouges, le bruxellois présente son dernier morceau “Goal goal goal”, 32 ans après “Viva Mexico”, un nouvel hymne pour la coupe du monde. 

Le Grand Jojo a présenté vendredi, à la Brasserie En Stoemelings à Laeken, son hymne pour la coupe du monde de football en Russie intitulé “Goal, goal, gooaal”. Le single sera disponible dès ce vendredi dans tous les points de vente de CD.

Le rappeur belge Damso avait initialement été choisi pour interpréter l’hymne officiel des Diables Rouges pour le Mondial 2018, mais l’Union belge l’avait désavoué sous la pression des sponsors, à cause de ses textes empreints de misogynie.

De nombreux hymnes ont alors été spontanément été proposés, à commencer par celui de Lou Boland, un musicien de 19 ans porteur du syndrome de Morsier, et celui de Lou Deprijck intitulée “Davaii”.

Le retour des diables de Mexico, j’étais avec eux au balcon de l’hôtel de Ville de la Grand-place de Bruxelles, devant un parterre de milliers de supporters chantant ma chanson “Ole ole ole – we are the champions”, incroyable succès mondial sorti dans plus de 50 pays“, se rappelle le Grand Jojo.

Après avoir participé à 7 coupes du monde, dont la dernière au Brésil où j’ai été reçu par l’ambassadeur de Belgique, j’avais décidé de passer la main“. Le Grand Jojo explique s’être décidé à écrire cet hymne parce qu’il était plébiscité par le public.

Ses fans avaient d’ailleurs signé une pétition. L’hymne est produit en collaboration avec BAX, un duo Electro House créé en 2015 par DJ Fred Baker et Fragmax. L’ancien commentateur sportif Roger Laboureur a prêté sa voix pour son fameux gimmick “goal goal gooaal” au mondial de 1986 à Mexico.

“Onze Lange Jojo” a également préparé une version néerlandophone. Le clip vidéo sera enregistré lors du concert du Grand Jojo aux Palais des Beaux-Arts de Charleroi le 8 juin prochain.

  • Reportage Alexis Gonzalez et Nicolas Nicolas Scheenaerts

Partager l'article

01 juin 2018 - 18h00