Géothermie à Anderlecht: une révolution dans la manière de chauffer les bâtiments

Puiser et récupérer la chaleur à 120 mètres de profondeur. C’est l’objectif du forage expérimental qui a eu lieu ce matin à Anderlecht. La géothermie est encore peu utilisée à Bruxelles mais pour la firme Brugeo, elle pourrait devenir une véritable énergie alternative. 

La semaine dernière, commençait le premier forage d’exploration à Bruxelles. Il a déjà atteint 30 mètres de profondeur. Objectif: 120 mètres. A cette profondeur, la température du sous-sol est d’environ 14°C, et peut donc constituer une source de chauffage pour les bâtiments en hiver ou de refroidissement en été.

Grâce à ce forage, les scientifiques recueilleront des données pour comprendre les sous-sols bruxellois et augmenter l’efficacité des futurs forages de géothermie. Le but : chercher les roches qui ont un bon potentiel à transférer la chaleur. Ce forage ne sera donc jamais exploité.

La géothermie est une technique qui vise à extraire la chaleur du sous-sol à des fins de chauffage ou de production d’électricité. Les sous-sols bruxellois sont des très bon réservoir de chaleur naturelle. En effet, en dessous de 10 mètres de profondeur, la température du sous-sol n’est pas influencée par les conditions atmosphériques et reste donc constante en permanence.

L’investissement de cette technologie est plus élevé que le système de chauffage classique, mais il devient plus rentable après quelques années. La firme Brugeo y voit “une source d’énergie prometteuse, propre et renouvable”.

Reportage de Jean-Christophe Pesesse et Quentin Rosseels

Partager l'article

13 février 2018 - 13h03