Ganshoren : des logements publics loués très en deçà des prix du marché

La commune passe depuis des années à côté de revenus locatifs substantiels, rapporte la RTBF, qui a pu obtenir le cadastre des loyers des propriétés communales.

Des maisons de 100 mètres carrés louées environ 100 euros par mois, le club de football du FC Ganshoren qui paie 696,73 euros par mois pour louer un terrain d’un hectare, une cafétéria avec cuisine full équipée et des vestiaires, ou encore le Royal Charles Quint Tennis Club qui a, pour sa part, bénéficié pour les années 2016, 2017 et 2018… d’une gratuité. Des exemples rapportés par nos confrères qui ne manquent pas d’interpeller.

Interrogé par la RTBF, Ecolo-Groen, dans l’opposition, évoque “une politique de petits arrangements entre amis”. “Nous avons déjà évoqué auprès du collège à plusieurs reprises la nécessité d’avoir une transparence sur les propriétés communales, sur leur affection, les conditions de leurs affectations”, explique sa cheffe de groupe Marie Fontaine. Également contacté par nos confrères, l’échevin du Logement et futur bourgmestre (en 2021), Jean-Paul Van Laethem (ProGanshoren), parle d’un “héritage du passé remontant à plus de 20 ans”. Il assure que “l’entité essaie d’y mettre fin depuis début 2018”.

J. Th. – Photo: Belga/Thierry Roge

 

 

Partager l'article

09 septembre 2019 - 11h26