Fratricide à Uccle: Olivier De Bock est condamné à 17 ans de prison pour le meurtre de son frère

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné, vendredi après-midi, Olivier De Bock à une peine de 17 ans de prison pour le meurtre de son frère aîné, Yves De Bock. Le corps de la victime avait été découvert le 8 avril 2014 non loin de l’autoroute E19 à hauteur de Lot, dans le Brabant flamand. Il avait été tué quelques jours plus tôt. Olivier De Bock contestait toute implication dans le décès de son frère.

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a considéré qu’il y avait un “large faisceau de preuves précises et concordantes” menant au prévenu, Olivier De Bock, et a donc reconnu celui-ci coupable du meurtre de son frère.

Les juges n’ont pas retenu de circonstance atténuante et l’ont condamné à 17 ans de prison.

Le 25 mars 2014, Yves De Bock, un ingénieur âgé de 54 ans, avait quitté le domicile de son frère, Olivier, situé rue Victor Gambier à Uccle, pour se rendre à un rendez-vous professionnel à Schaerbeek. Il n’y était toutefois jamais arrivé.

Une quinzaine de jours après, le 8 avril 2014, la police de la zone Beersel avait découvert son corps dans un parc jouxtant l’autoroute E19, à hauteur de Lot dans le Brabant flamand.

Olivier De Bock avait été interpellé le 18 juillet 2014 et inculpé pour le meurtre de son frère. Selon l’enquête, le jour de la disparition de la victime, son GSM avait activé une borne couvrant la zone où a été découvert le corps.

Par ailleurs, il était apparu qu’Yves De Bock avait fait part à sa mère de son intention d’avoir une discussion avec son frère parce qu’il estimait qu’il dilapidait l’héritage de leur père.

► Lire aussi: Le ministère public requiert 20 ans de prison à l’encontre d’Olivier De Bock

Belga – Photo: BX1

Partager l'article

05 avril 2019 - 15h49