Sur BX1 TV Maintenant : "Vivre ici (pour sourds et malentendants)"

Pourquoi Françoise Schepmans ne sera pas officiellement tête de liste du MR ce soir

L’échevine libérale aurait dû être intronisée ce jeudi soir comme tête de liste pour les élections régionales de mai prochain. Seulement, au MR, rien n’est encore fait. En cause : les hésitations de Charles Michel.

Depuis plusieurs semaines, Didier Reynders, président de la section bruxelloise du MR, annonce qu’il souhaite un renouveau dans l’équipe libérale. Il est temps de laisser la place aux jeunes et Françoise Schepmans, malgré son expérience politique, représente le renouveau. Une femme comme tête de liste est évidemment un symbole pour un parti souvent conservateur. Forcément, ce choix ne fait pas plaisir à l’actuel chef de groupe au parlement bruxellois, Vincent De Wolf. Le député-bourgmestre devrait ainsi être deuxième sur la liste avec, en remerciement, la présidence du groupe du parlement bruxellois pour les cinq prochaines années.

Cela était le plan initial. Didier Reynders aurait dû l’annoncer lors des vœux du MR ce jeudi soir. Mais cela ne sera pas le cas même si la question est sur toutes les lèvres. S’il ne peut pas s’afficher clairement, c’est en partie à cause des hésitations de Charles Michel. Le premier ministre a réfléchi de manière très poussée sur une éventuelle candidature comme tête de liste à la Chambre pour Bruxelles afin de compenser le potentiel départ de Didier Reynders vers le conseil de l’Europe. Dans ce cas, Didier Reynders aurait pu être tête de liste à la Région.

Finalement, Charles Michel a décidé de ne pas aller à Bruxelles. Mais ce n’est pas pour cela qu’il a choisi sur quelle liste il allait se présenter. Selon nos informations, il pourrait être candidat tête de liste à l’Europe et renvoyer ainsi Olivier Chastel dans le Hainaut ce qui ne ferait pas les affaires de Georges-Louis Bouchez.

Des prénoms et rien que des prénoms

En attendant la décision du Premier ministre, la section bruxelloise a été ralentie dans ses travaux. Du coup, ce jeudi soir, Didier Reynders annoncera qu’il souhaite travailler pour une meilleure qualité de vie dans la capitale avec Françoise, Vincent, David, Alexia, Stéphane… Il ne donnera aucun nom de famille ni aucune place. Une annonce sans annoncer.

Par contre, une chose est sûre: ceux dont les prénoms seront cités se battront pour être en place utile sur la liste bruxelloise, aussi bien pour la Région que pour le fédéral.

Vanessa Lhuillier/crédit:Belga/Laurie Dieffembacq