Fin du plan hiver : 70 enfants risquent de se retrouver à la rue

L’accueil des plus vulnérable en Région bruxelloise est prévu jusqu’au 30 avril, après quoi les centres d’accueil temporaires gérés par le Samusocial et le consortium Croix Rouge – Médecins du Monde – CAW Brussel fermeront leurs portes. Au moins 70 enfants risquent de se retrouver à la rue, prévient la Plateforme Mineurs en exil dans un communiqué.

« Une vie incertaine dans la rue (…) a un impact particulièrement important sur les enfants. Elle influence négativement leur développement et leur bien-être. Une situation de logement inadaptée rend très difficile une scolarité régulière et est souvent cause de problèmes de santé. Vivre dans la rue n’est jamais dans l’intérêt d’un enfant. Nous sommes donc très inquiets que des enfants se retrouvent dans la rue. », explique ainsi Laetitia Van der Vennet, chargée de projet à la Plateforme, qui demande le maintien de places dans les centres d’accueil temporaires tout au long de l’année ainsi qu’une solution structurelle et un accompagnement pour les familles avec enfants.

Voir aussi : Fin du plan hiver : les hommes seuls doivent quitter le centre de la Croix-Rouge à Haren

Partager l'article

11 avril 2018 - 18h09