La fin des militaires en rue en cas de retour au niveau 2 ? “Ce n’est pas automatique”, estime Koen Geens

Le ministre de la Justice rappelle que le niveau 2 de la menace n’est toujours pas “un niveau normal”.

C’est l’Ocam qui prendra la décision sur un éventuel abaissement de la menace terroriste“, a rappelé ce lundi matin le ministre de la Justice Koen Geens, au micron de Bel RTL. “Dans la presse, on a annoncé que le niveau pourrait être ramené à 2 ces jours-ci mais on attend le résultats des délibérations de l’Organe de la coordination de la menace. Il décide et le gouvernement prend les mesures appropriées.

Le niveau 2, ce n’est toujours pas un niveau normal, a-t-il également expliqué. Le niveau normal, c’est le niveau 1.” Selon les réglementations de l’Ocam, une menace de niveau 2 représente une menace “peu vraisemblable”. Le niveau 3 signifie quant à lui une menace “possible et vraisemblable”, tandis que le niveau 4 représente une menace “sérieuse et imminente”.

Le militaires quitteront-ils les rues du pays en cas de retour au niveau 2? “Ce n’est pas automatique. Il est toujours possible d’engager des militaires à des endroits précis.

T.D., photo Belga

 

Partager l'article

22 janvier 2018 - 09h34

Trouvez un emploi avec Stepstone :