Farid Bamouhammad, dit “Farid le fou”, est décédé des suites d’un cancer à Uccle

Farid Bamouhammad, ce Français d’origine algérienne de 51 ans, longtemps considéré comme l’un des détenus les plus dangereux de Belgique, est décédé dans le courant de la nuit de samedi à dimanche à l’hôpital à Uccle, ont annoncé des proches de la famille à l’agence Belga.

Farid Bamouhammad avait quitté mercredi la prison de Saint-Gilles pour être admis au service palliatif des cliniques de l’Europe (Sainte-Elisabeth) à Uccle. Selon les membres de sa famille qui se trouvaient à son chevet, son hospitalisation était consécutive à une grève de la faim que le condamné avait menée durant trois semaines et à une grève de la soif entamée une semaine auparavant.

Celui que certains surnommaient “Farid le fou” a vécu ses derniers jours à l’hôpital ucclois, entouré par ses proches, sans plus aucune surveillance policière ni la présence d’agents pénitentiaires.

Décrit comme impulsif et violent, il avait cumulé plusieurs dizaines d’années de prison à la suite de condamnations pour meurtre, tentatives de meurtre et enlèvements.

A.V. avec Belga-Photo: Belga/Filip De Smet

Partager l'article

10 mars 2019 - 11h38