La nouvelle caisse d’allocations familiales pour les Bruxellois inaugure ses nouveaux locaux

Famifed fait peau neuve et deviendra Famiris dès le premier janvier 2020. Dans un peu moins d’un an, la Région bruxelloise disposera de son propre régime d’allocations familiales, après la Flandre et la Wallonie où c’est déjà le cas.

Le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort, accompagné des ministres Guy Vanhengel et Céline Fremault, ont officiellement inauguré mercredi les guichets de la nouvelle caisse publique bruxelloise d’allocations familiales Famiris. Ceux-ci seront ouverts au public dès jeudi, rue Belliard, face aux guichets de Famifed, la caisse fédérale arrivée en fin de vie.

Suite à la sixième réforme de l’Etat, la Région bruxelloise disposera de son propre régime d’allocations familiales à partir du 1er janvier 2020. La plupart des services seront accessibles en ligne, mais la Région ne veut laisser aucune famille sur le carreau.

Pour celles qui se trouvent dans une situation sociale précaire, les formulaires types, les sites web et les applications de demande numériques qui leur sont proposés sont souvent insuffisants“, a commenté Rudi Vervoort.

Chaque jour, entre 200 et 250 personnes se présentent ainsi aux guichets de Famifed. Les jours de grande affluence, cela peut même aller jusqu’à 700. “En tant que service public, il nous appartient de veiller à ce que chaque citoyen, quel que soit son niveau d’instruction ou son milieu socio-culturel, soit suffisamment informé et encadré pour faire valoir ses droits“, ajoute le ministre-président bruxellois.

A partir du 1er janvier prochain, toutes les familles bruxelloises basculeront vers le nouveau régime d’allocations familiales. Celui-ci prévoit notamment un montant de base de 150 euros, assorti de correctifs sociaux et liés à l’âge de l’enfant.

Ce nouveau système tient compte de la précarité dans laquelle vivent de nombreuses familles bruxelloises – une sur trois vit sous le seuil de pauvreté -, du nombre croissant de familles recomposées, de la proportion de grandes familles plus importante qu’en Flandre et en Wallonie, mais aussi de l’explosion du nombre d’enfants élevés dans des familles monoparentales”, a ajouté Céline Fremault, compétente pour les allocations familiales avec le ministre Pascal Smet au sein de la Commission communautaire commune.

Selon Rudi Vervoort, “aucune famille ne sera lésée sur le plan financier” sous le nouveau régime.

Les textes législatifs ne sont pas encore passés. 170.000 familles bruxelloises pourront bénéficier de ce régime d’allocations familiales. Le gouvernement bruxellois devrait approuver définitivement jeudi le régime des allocations familiales, le Conseil d’Etat n’ayant pas formulé d’objections particulières dans l’avis rendu.

■ Reportage de Valérie Leclerq et Hugo Marx

Partager l'article

20 février 2019 - 12h42