Fadila Laanan (PS) : “La polémique des aides pour les étudiants wallons montre les limites de la régionalisation”

La secrétaire d’Etat bruxelloise à la Propreté et ministre-présidente de la Cocof Fadila Laanan (PS) était sur le plateau de l’Interview ce lundi midi.

On est face à un déni de démocratie“, a estimé ce lundi midi la secrétaire d’Etat bruxelloise à la Propreté et ministre-présidente de la Cocof Fadila Laanan (PS) sur le plateau de l’Interview, à la suite de l’annonce de Liesbeth Homans de ne pas reconnaître la nomination de quatre des six bourgmestres de la périphérie bruxelloise. En cause, l’envoi de convocation électorale en français. “La N-VA s’arroge des droits et nie la démocratie locale.” A elle de s’amuser des critiques de la ministre fédérale Sophie Wilmès (MR), “eux qui s’étaient acoquinés avec la N-VA au fédéral“. “C’est un scandale“, conclut-elle sur le sujet.

La secrétaire d’Etat est également revenue sur le dossier des aides wallonnes aux étudiants qui habitent à plus d’une heure de leur université. Les aides sont valables pour les étudiants qui étudient en Wallonie… mais pas pour ceux qui étudient à Bruxelles. A-t-elle été entendue après avoir interpellé le gouvernement wallon sur le problème ? “De la part du ministre-président Borsus, il y a une volonté de concertation“, indique-t-elle, “Il est prêt à discuter.

A Bruxelles, nous ne faisons aucune discrimination entre les étudiants. Tous ceux qui étudient à Bruxelles, bénéficient des aides bruxelloises. Cette mesure wallonne discrimine les établissements bruxellois (…) Ce genre de décision montre les limites de ce débat sur la régionalisation de l’enseignement ou de la culture. Quand on prend des dispositions régionales, elles ont un impact sur les autres Régions.

T.D.

 

 

Partager l'article

11 février 2019 - 13h24