Découvrez   

Face aux craintes de pénurie d’électricité, Céline Fremault (CDH) demande une réunion d’urgence des ministres de l’Energie

De la fin octobre à la fin novembre, la Belgique ne pourra compter que sur un seul de ses sept réacteurs nucléaires.

La ministre bruxelloise de l’Energie Céline Fremault (CDH) demande une réunion interministérielle d’urgence face au risque de pénurie qui pèse sur la Belgique cet hiver. Dans un communiqué, elle demande de disposer “d’informations précises, complètes et objectives relatives aux risques de pénurie électrique pour la période hivernale à venir concernant Bruxelles ainsi que les mesures qui seront prises pour conjurer ce risque“.

De la fin octobre à la fin novembre, la Belgique ne pourra compter que sur un seul de ses sept réacteurs nucléaires, les autres étant à l’entretien ou en proie à des problèmes de sûreté. Actuellement déjà, seuls deux réacteurs fonctionnent. Ce week-end, le Bureau du plan a évoqué un risque réel de coupures d’électricité dans certaines régions du pays durant les prochaines semaines.

Par ailleurs, Céline Fremault estime qu’une systématisation de la mise à jour des chiffres de production d’énergie électrique par rapport aux consommations projetées est aujourd’hui nécessaire. Cette mise à jour doit se faire de façon rapide et transparente avec toutes les parties concernées.

Rédaction et Belga

Partager l'article

24 septembre 2018 - 15h58
Modifié le 24 septembre 2018 - 16h02