Environ 3.000 spectateurs ont regardé l’Ommegang sur la Grand-place de Bruxelles et BX1 y était aussi

Environ 3.000 personnes ont assisté mercredi soir, dès 21H15, au premier spectacle de l’Ommegang qui s’est tenu sur la Grand-Place de Bruxelles, selon les organisateurs. L’évènement sera réitéré vendredi soir. L’actrice belge Natacha Régnier a endossé le rôle du héraut francophone, le narrateur de l’histoire.

Le cortège, long de 2 km et composé de 700 figurants, s’est élancé dès 20H45 du parc royal. Il a rejoint la Grand-Place, en passant par le Sablon. Plusieurs centaines personnes ont regardé passer le cortège dans les rues de la ville et ont admiré le spectacle debout derrière les barrières de sécurité. Les quelque 2.200 places assises étaient de plus quasiment toutes remplies.

Le spectacle, mis en scène par Giles Daoust et son équipe, s’est ouvert avec un peu de retard, vers 21H15 au lieu de 21H00, et a duré deux heures. Dany, le dessinateur de bande dessinée Daniel Henrotin, a réalisé des illustrations, qui ont été projetées sur les écrans géants. Thomas De Bergeyck a joué le maître de cérémonie pour la 4e année consécutive. Jo Lemaire s’est occupée de la version néerlandophone et l’humoriste Bert Kruismans de la version anglaise.

Un lâcher de colombes et un petit feu d’artifice ont refermé le spectacle

L’Ommegang a été animé par 47 groupes folkloriques et 1.400 participants, dont 180 représentants de la noblesse belge. Des lancers de drapeaux ont marqué les débuts du spectacle. Le défilé de 48 cavaliers et de huit géants, dont le célèbre dragon de St-Georges de plus de 4 mètres de long, ont notamment marqué les différents tableaux. Les jeux de lumière sur les façades des bâtisses de la Grand-place ont ajouté à l’ambiance. Un lâcher de colombes et un petit feu d’artifice ont refermé le spectacle.

L’Ommegang était à l’origine une procession en l’honneur de Notre-Dame du Sablon organisée par le Grand Serment des Arbalétriers au milieu du XIVème siècle. Dans le cadre de ces festivités rappelant la présentation de l’empereur Charles Quint et son fils Philippe à Bruxelles en 1549, le Parc royal restera animé jusqu’à samedi avec des joutes équestres de chevaliers ou encore des jeux d’époque qui prendront place au village Renaissance, composé de multiples artisans.

Des soirées accompagnées de musique lounge permettront également de profiter du lieu dans une ambiance plus détendue.

Belga

Partager l'article

27 juin 2019 - 16h00