Elections 2019 : l’écrasante majorité des têtes de liste sont occupées par des hommes

Le débat électoral pour l’Europe risque par ailleurs d’être exclusivement masculin en Belgique.

Sur un total de 95 têtes de liste choisies dans les 5 partis principaux, seules 29 sont des femmes, rapporte L’Echo vendredi après avoir interrogé les partis finalisant leurs listes électorales pour les scrutins du 26 mai.

Les bons élèves sont Ecolo et le cdH qui placent un nombre significatif de femmes au sommet des listes. Ecolo n’a pas encore arrêté l’ensemble de ses têtes de liste, mais sur les 18 personnalités connues, 8 sont des femmes. Au cdH, sur ses 12 têtes de liste connues, 6 sont des femmes.

En dehors de Bruxelles, DéFI ne dispose pas de personnalités jouissant déjà d’une notoriété aussi installée. Ce n’est pas pour cela que les femmes ne sont pas volontiers mises en avant. Pour l’heure, elles sont 5 sur 15 à tirer les listes amarante. Côté PTB, elles sont cinq sur 19 têtes de liste.

Les mauvais élèves sont les PS d’une part avec un femme seulement figurant en tête de liste sur les 12 établies jusqu’à présent. Et le MR d’autre part, avec seules 4 têtes de liste occupées par des femmes sur les 19 qui ont été officiellement désignées.

Et à l’Europe ?

Le débat électoral pour l’Europe risque bien d’être exclusivement masculin en Belgique. DéFi n’a pas encore choisi son ou sa candidat(e) mais dans les autres partis, on ne trouve que des hommes en tête de liste avec Paul Magnette pour le PS, Olivier Chastel pour le MR, Benoît Lutgen au cdH, Philippe Lamberts pour les verts et Marc Botenga pour le PTB. Une occasion manquée par les partis, relève L’Echo.

Belga

Partager l'article

08 mars 2019 - 06h49