Élections 2019 : la Fef va à la rencontre de partis francophones pour rappeler ses revendications

La Fédération des étudiants francophones (Fef) part à la rencontre ce vendredi des principaux partis francophones du pays. La délégation remettra aux formations politiques les quelque 15.000 signatures récoltées pendant l’année en faveur d’une réduction du coût des études et d’un refinancement de l’enseignement supérieur. “A la veille des élections, plus que jamais, nous demandons aux partis politiques de s’engager en faveur d’un enseignement accessible pour tous et toutes”, indique la Fédération.

Elle a mené campagne sur ce sujet tout au long de l’année académique. “Aujourd’hui, les frais d’études sont considérés comme un réel frein à l’accès à notre enseignement supérieur”, interpelle la Fef, ajoutant avoir fait le constat “alarmant” “d’une précarité étudiante grandissante”.

Elle rappelle qu’on est bien loin de l’engagement pris par la Belgique à la signature du Pacte de New York de tendre vers la gratuité de l’enseignement puisqu’une année d’étude est estimée entre 8.000 et 12.000 euros. Après le gel du minerval il y a une dizaine d’années, “il est temps de franchir une nouvelle étape, et ce, en diminuant le montant des droits d’inscription ainsi qu’en instaurant le remboursement des supports de cours pour tous les étudiants”, estime la Fef.

“Un enseignement accessible à tous est primordial afin que chaque jeune puisse s’émanciper et se former dans une société qui fait face à de nombreux défis”, conclut-elle.

La journée de rencontres se clôturera par une action symbolique devant le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles à 16h00.

Belga

Partager l'article

17 mai 2019 - 07h49