Ecoles inclusives: les enseignements exigent plus des moyens pédagogiques et financiers

De plus en plus  d’enfants sujets à des troubles de l’attention suivent les cours de l’enseignement ordinaire et évitent ainsi l’orientation dans l’enseignement spécialisé. Les enseignants demandent dès lors le soutien et l’expertise de l’enseignement spécialisé. Le mécanisme est prévu par la Communauté française pour favoriser l’intégration.

En première primaire, l’enfant sujet à de tels troubles débute dans l’enseignement ordinaire mais est inscrit dans le spécialisé. Ce dernier reçoit alors le financement lié à l’élève. Dès la deuxième primaire, les moyens sont alloués à l’école où l’élève suit ses cours.

Actuellement à l’école “Les Lilas” de Berchem-Sainte-Agathe, 11 élèves sont intégrés dans l’enseignement ordinaire.

Les enseignants demandent une formation préalable et spécifique à ce type de pédagogie avec un encadrement pédagogique, paramédical et humain adéquat dans les écoles accueillantes.

  • Reportage de Sabine Ringelheim et Marjorie Fellinger

Partager l'article

08 octobre 2018 - 17h41