Sans direction, avec un manque de 20 professeurs, rentrée chaotique au centre scolaire Eddy Merckx

Depuis plusieurs années, la tension est forte entre le corps enseignant et le pouvoir organisateur.

Si la rentrée s’est bien déroulée dans la plupart des établissements scolaires bruxellois, ce n’est pas le cas dans le centre scolaire Eddy Merckx qui compte 500 élèves à Woluwe-Saint-Lambert. Depuis plusieurs années, la tension est forte entre le corps enseignant et le pouvoir organisateur. A un tel point que l’école n’a plus de direction.

Une nouvelle directrice était attendue pour la rentrée 2018 mais elle a finalement renoncé à entamer l’année académique. La femme qui devait reprendre les rênes a décidé d’aller dans un autre établissement”, a d’ailleurs expliqué l’échevin de l’Enseignement de la commune Serge de Patoul (Défi) à  nos confrères de La Capitale.

Reportage: L’école Eddy Merckx à Woluwe-Saint-Pierre fonctionne sans direction

Face à cette situation, plusieurs enseignants ont décidé d’adresser un courrier au ministère de l’Enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. “Notre pouvoir organisateur (PO) a pris la décision de ne pas reprendre une dizaine de professeurs temporaires sans les avertir et sans les avoir évalués, ce qui provoque un manque de près de vingt professeurs dans notre effectif”, expliquent-ils notamment.

Contacté par nos soins, un proche confirmait que les enseignants n’ont été prévenus que la veille de la rentrée qu’ils n’étaient finalement pas repris.

Dans leur courrier, les professeurs dénoncent également l’état presque insalubre de certaines parties du bâtiment.

► Dans l’émission Les Experts, diffusée ce samedi 8 septembre, Etienne Dujardin (MR), candidat à Woluwe-Saint-Pierre, revient sur la situation

Partager l'article

07 septembre 2018 - 17h53