Deux personnes arrêtées dans le cadre du démantèlement d’un réseau de prostitution

Deux personnes originaires de l’Europe de l’est ont été arrêtées à Bruxelles et inculpées pour exploitation de la prostitution d’autrui, a indiqué le parquet de Bruxelles jeudi, confirmant une information du journal La Dernière Heure.

Une enquête est actuellement menée autour d’un réseau de prostitution “caché” derrière un site Web d’escortes appelé “Quartier Rouge”. En 2016, ce site était évoqué dans le procès du Négatif Clan au tribunal correctionnel de Bruxelles. Une dizaine de membres de cette bande urbaine et groupe de rap ont été condamnés entre autres pour avoir forcé des jeunes filles à s’inscrire sur “Quartier Rouge”, déjà connu comme un site de prostitution clandestin.

Un homme âgé de 36 ans, originaire d’ex-Yougoslavie et sa femme âgée de 29 ans, originaire de Moldavie, ont été placés sous mandat d’arrêt et inculpés pour exploitation de la prostitution d’autrui avec violence et menace, en association. Ces arrestations ont eu lieu dans le cadre d’une enquête débutée en 2018 sur un réseau de prostitution qui aurait utilisé comme interface un site Web d’escortes appelé “Quartier Rouge”, qui propose des services d’accompagnement mondain. Le couple arrêté est suspecté de s’être servi du site pour mettre en activité des prostituées.

L’enquête a débuté à la suite d’une plainte d’une jeune femme Moldave à qui le couple d’inculpés a proposé un travail comme hôtesse. Celle-ci avait petit à petit été forcée à se prostituer pour le compte du couple qui la menaçait de s’en prendre à sa famille. Selon La Dernière Heure, les inculpés ont été pris en flagrant délit après que les enquêteurs ont contrôlé leur véhicule à bord duquel se trouvaient deux jeunes filles en possession de préservatifs, de gel lubrifiant ainsi que de “sex toys”.

Belga

Partager l'article

20 juin 2019 - 12h19