Des scaphandriers sous le tunnel Léopold II

Des scaphandriers sous le tunnel Leopold II, à l’entrée du Parc Elisabeth, à côté de la Basilique de Koekelberg. Ils participent au chantier de rénovation de l’ouvrage.  Ils doivent créer des issues de secours, sous la nappe phréatique, à 20m de profondeur.

Depuis la catastrophe du Mont-Blanc, l’Union européenne impose des issues de secours tous les 200 mètres dans les tunnels routiers d’une certaine longueur. Des normes qui s’imposent au Léopold II. La technique utilisée nécessite le recours aux scaphandriers.

Défi supplémentaire pour les équipes : à cet endroit, le tunnel passe sous la station de métro Simonis, ce qui augmente la complexité du chantier.

Le tunnel Léopold II est en rénovation jusqu’en 2021.

Reportage de Marine Hubert et Yannick Vangansbeek (images : BRUZZ)

Partager l'article

26 avril 2019 - 17h30