Des peines de 40 mois à 5 ans de prison pour les “papys braqueurs”

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a prononcé, vendredi en fin de matinée, des peines de 40 mois à 5 ans de prison à l’encontre de quatre hommes prévenus pour avoir tenté de braquer une banque à Ixelles, en août 2018. Ceux-ci, âgés de 52 à 64 ans, surnommés “les papys braqueurs”, sont bien connus de la justice. Trois d’entre eux ont déjà été condamnés pour des vols à main armée.

Le tribunal a estimé que toutes les préventions étaient établies, dont la principale de tentative de vol avec violence, en bande, avec armes et avec véhicule pour assurer la fuite. Seule la circonstance aggravante d’acte délictueux commis la nuit n’a pas été retenue pour cette prévention. La juge a condamné Koenraad Spitaels en tant que chef de l’association de malfaiteurs à une peine de 5 ans de prison ferme. Elle a condamné David Marloye et Djurica Djordjevic à des peines de 50 mois de prison ferme et le dernier, Abderafid B.O., à une peine de 40 mois de prison avec sursis probatoire partiel.

Dans son jugement, le tribunal a retenu la gravité des faits telle qu’elle augmente le sentiment d’insécurité au sein de la société, mais aussi la persistance des prévenus dans la délinquance, dont deux étaient en état de récidive légale. La juge a largement tenu compte des écoutes téléphoniques explicites quant à l’intention des prévenus et le rôle joué par Koenraad Spitaels, estimant qu’il est “manifestement le personnage central“. Quant aux explications des prévenus selon lesquelles aucune violence n’aurait été commise lors du braquage, la juge n’y a pas cru, qualifiant ce scénario de “simpliste”, au vu du matériel en possession des prévenus et de leurs antécédents judiciaires.
Le 10 août dernier, les quatre prévenus avaient été arrêtés alors qu’ils s’apprêtaient à braquer la banque ING située avenue de la Couronne à Ixelles. Ceux-ci étaient sous écoute téléphonique depuis plusieurs semaines. Au moment de leur interpellation, Djurica Djordjevic et Koenraad Spitaels étaient en possession de deux véhicules volés, d’une arme à feu, d’une grenade, d’un détonateur d’explosifs, de munitions, de gilets pare-balles, d’uniformes de police et de colliers de serrage destinés à menotter des otages. Djurica Djordjevic est un délinquant notoire, condamné à de nombreuses reprises en Belgique notamment pour des attaques à main armée. Il avait également été suspecté d’avoir planifié l’attaque du centre de tri de Charleroi X en 1989. Koenraad Spitaels faisait, lui, partie de la bande de Marcel Habran, parrain du milieu criminel liégeois. Avec plusieurs complices, il avait commis une attaque sur un transport de fonds, en 2000, à l’aéroport de Luxembourg-Findel. David Marloye a également un lourd passé de vols à main armée derrière lui, tandis que le quatrième, Abderafid B.O., est quant à lui moins défavorablement connu de la justice.
Belga

Partager l'article

12 avril 2019 - 13h17