Des centaines de personnes ont manifesté à Bruxelles contre les camps “inhumains” de réfugiés en Libye

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté lundi midi place Schuman, à Bruxelles, contre les camps de réfugiés en Libye, qu’elles estiment “inhumains”. Les manifestants exigent entre autres l’évacuation des personnes détenues dans ces camps, une opération de sauvetage commune européenne en mer Méditerranée et la dépénalisation des sauvetages opérés par les ONG.

Ils étaient 425 participants à la manifestation lundi midi à Schuman, selon la police de la zone Bruxelles Capitale-Ixelles. “La manifestation s’est déroulée normalement, sans incident particulier, et sa dislocation est actuellement en cours“, a précisé la porte-parole de la zone de police, Ilse Van de Keere. Les manifestants exigent l’évacuation des personnes détenues dans les camps de réfugiés en Libye, une opération de sauvetage commune européenne en mer Méditerranée et la dépénalisation des sauvetages opérés par les ONG. Ils réclament aussi l’établissement d’un couloir humanitaire traversant la Libye et des sites de réinstallation suffisants.

Dimanche soir déjà, une dizaine d’Érythréens ont attiré l’attention sur ces camps. Ils sont arrivés à vélo au parc Maximilien à Bruxelles, après être partis de Francfort en Allemagne le 1er mai dernier et avoir fait escale dans plusieurs villes européennes afin de faire passer leur message. “Plus de 3.000 personnes sont enfermées dans des centres proches de la ligne de front de la guerre civile libyenne. Dans d’autres centres se trouvent, selon les estimations, environ 10.000 réfugiés vulnérables. Les conditions inhumaines et pénibles dans les centres sont bien connues“, ont-ils dénoncé. “Elles sont la conséquence de la politique européenne, qui refuse que les bateaux et navires ayant secouru des réfugiés puissent amarrer dans les ports d’Europe, dans le seul but de baisser les chiffres de l’immigration“.

Source/Image: Belga

Partager l'article

06 mai 2019 - 15h19