Des associations ont mené une action à Bruxelles contre l’évasion fiscale

Après sa visite à la Chambre jeudi, Saint Nicolas est venu soutenir vendredi la septantaine de militants du CNCD-11.11.11 et ses partenaires, rassemblés devant chez Apple à Bruxelles malgré la pluie battante et le vent glacial, pour réclamer la taxation des sociétés multinationales.

“Pas de cadeaux fiscaux aux multinationales”: voilà le message que le CNCD-11.11.11 et ses associations partenaires tenaient à faire passer vendredi en chanson aux côtés de Saint Nicolas, qui a également remis une lettre chez Apple et une autre chez Zara. La même action symbolique était organisée dans cinq autres villes wallonnes vendredi midi. “Pour l’instant, l’ensemble des multinationales dans le monde utilisent des mécanismes qui sont globalement légaux mais parfois non, qui leur permettent de transférer artificiellement leurs bénéfices vers d’autres filiales, dans des pays où c’est moins taxé“, précise Carine Thibaut, responsable du département campagnes.

Cela a un coût pour toute la société. Le FMI estime que plus de 600 milliards de dollars par an ne sont pas perçus par un certain nombre de pays, et ce sont les pays du sud qui en souffrent le plus. Toute cette évasion fiscale, c’est ce qui empêche de financer les services publics, la transition écologique et la pression fiscale se retrouve aussi sur les travailleurs et les PME“, poursuit-elle.

La taxation unitaire

L’action de la coupole des ONG belges de solidarité internationale visait aussi à rappeler qu’elle réclame la “taxation unitaire”, mécanisme encore méconnu de la population belge qui vise à taxer le profit global de l’ensemble d’un groupe multinational, après l’avoir réparti dans tous les pays où il mène effectivement ses activités. La campagne a déjà débuté jeudi, avec une visite de Saint Nicolas à la Chambre pour exhorter le parlement à se saisir de la question de la taxation des sociétés multinationales. Des députés du PS, du sp.a, d’Ecolo-Groen, du PTB et du CD&V avaient fait le déplacement pour exprimer leur soutien à cette revendication et à une proposition de résolution qui demande au gouvernement de défendre une position ambitieuse dans les négociations internationales en cours.

Belga – Photo: Caroline Hussin/Belga

Partager l'article

06 décembre 2019 - 14h17