Les déchetteries mobiles ont récolté 1.600 tonnes en 2017

Mis en place par Bruxelles Propreté depuis 2015, le service des conteneurs mobiles affiche plutôt un bon bilan, avec 1.600 tonnes collectées en 2017, dont 1.300 tonnes d’encombrants. C’est ce que rapporte jeudi La Capitale.

Les conteneurs mobiles permettent aux habitants, quelques jours par an, de déposer leurs encombrants et déchets chimiques dans un conteneur dans leur quartier, plutôt que de se déplacer jusqu’à une déchetterie. Au total, 15 communes ont proposé l’année dernière ce service en collaboration avec Bruxelles-Propreté (sauf Auderghem, Etterbeek, Saint-Josse, Woluwe-Saint-Lambert). Sur les 1.600 tonnes récoltées par an en moyenne en 2016 et 2017, 1.300 étaient des encombrants, 179 tonnes étaient des déchets d’équipement électrique et électronique et 116 tonnes des déchets chimiques ménagers. C’est à Schaerbeek, et de loin, que le plus de tonnes de déchets ont été récoltées en 2017 (250 tonnes), suivie de Molenbeek (179), Anderlecht et Jette.

Le succès des conteneurs mobiles ne signifie pas que moins de déchets ont été apportés dans les déchetteries fixes (Recypark) régionales. “De 2014 à 2017, nous avons constaté une augmentation du tonnage annuel en ce qui concerne les apports en encombrants sur les Recypark régionaux”, explique au quotidien le cabinet de la secrétaire d’État Fadila Laanan (PS). En plus des deux Recyparks régionaux, l’un à Forest, l’autre à Bruxelles,Bruxelles-Propreté a également repris la gestion de deux Recyparks communaux : celui d’Auderghem et celui de Woluwe-Saint-Pierre.

J.K.

 

Partager l'article

29 mars 2018 - 07h27