Découvrez   

“De nouveau, on est en train d’investir dans notre défense”, se réjouit le nouveau ministre Sander Loones

Le nouveau ministre de la Défense et de la Fonction publique, Sander Loones (N-VA), s’est engagé lundi, lors de sa prise de fonction pour succéder à Steven Vandeput, à être un “ministre à temps plein”.

Il a indiqué lors de la passation de témoin avec son prédécesseur au cabinet de la Défense, qu’il allait se mettre au travail immédiatement, avec des briefings prévus dans l’après-midi avec les membres de son cabinet et le chef de la Défense (Chod), le général Marc Compernol.

“Cela commence tout de suite”, a lancé M. Loones après avoir remis un coquelicot géant, symbole du souvenir de la Première Guerre mondiale très vivace dans le Westhoek d’où il est originaire, et une bouteille de champagne à l’emblème de l’association royale des pêcheurs de crevettes à cheval.

“De nouveau on est en train d’investir dans notre défense”, s’est-il félicité en précisant qu’il lui reviendrait d'”opérationnaliser” les décisions d’achat prises par le gouvernement, dont celui de 34 avions de combat F-35.

M. Vandeput s’est pour sa part réjoui d’avoir réussi à contribuer à un réinvestissement dans la Défense – avec la “vision stratégique” d’ici 2030 qu’il a fait approuver en juin 2016 par le gouvernement – après trente ans d’économies imposées à l’armée. “J’ai été la personne qui a bouleversé cette tendance”, a-t-il affirmé à l’issue du passage de témoin, en prédisant toutefois que cette stratégie devrait être adaptée (à la hausse) dans le futur.

Belga/ Photo : Benoît Doppagne

Lire aussi :
> Sander Loones (N-VA) prête serment comme ministre de la Défense et de la Fonction publique

Partager l'article

12 novembre 2018 - 14h07
Modifié le 12 novembre 2018 - 14h42