Crise des migrants : Cinq parkings seront surveillés de nuit par des sociétés privées

Le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon (N-VA), a dégagé trois mesures qui vont être prochainement mises en place dans la lutte contre les trafiquants d’êtres humains et la “migration de transit”, rapportent lundi Het Laatste Nieuws et la Dernière Heure.

La première mesure est une surveillance de cinq parkings autoroutiers en direction de la Côte par une entreprise privée, avec des agents et des chiens. Cette surveillance aura lieu du coucher jusqu’au lever du soleil, et sera assurée par la police dès lundi soir, en attendant qu’une société soit désignée. Selon Het Laatste Nieuws, les parkings de Grand-Bigard et de Jabbeke font certainement partie des lieux visés.

Par ailleurs, polices locale et fédérale vont effectuer tous les jours des contrôles dans les gares, le long des autoroutes et dans le port de Zeebrugge, via des actions flexibles, non-annoncées, qui “dureront aussi longtemps que nécessaire”.

Finalement, le groupe de travail sur la traite des êtres humains, qui rassemble tous les services de sécurité et judiciaires autour de la problématique, se réunira la semaine prochaine, autour du sujet des transmigrants. Les informations sur les bandes de trafiquants vont être échangées, dans le but d’une approche plus ciblée.

Belga

Partager l'article

29 janvier 2018 - 07h41