Découvrez   

Coronavirus : le nombre moyen de contaminations quotidiennes encore en forte hausse

Jeudi, 2.028 nouveaux cas ont été recensés, portant le total de contaminations en Belgique à 97.976.

Le nombre moyen de contaminations au coronavirus par jour a atteint 978,3 cas entre le 8 et le 14 septembre en Belgique, soit une hausse de 74%, ressort-il vendredi des chiffres provisoires de la dernière mise à jour du tableau de bord de l’Institut de santé publique, Sciensano.

A Bruxelles, toutes les communes bruxelloises ont une incidence au-dessus de 100 et 117 personnes sont actuellement hospitalisées dans la capitale (+17), un chiffre qui n’avait pas été atteint depuis le 11 juin.

Coronavirus à Bruxelles : le comité scientifique régional ne prône pas de nouvelles mesures dans l’immédiat

Au niveau national, il s’agit d’une nouvelle forte hausse puisque par rapport aux chiffres communiqués jeudi, 2.028 nouveaux cas ont été recensés, portant le total de contaminations en Belgique à 97.976. Il y a eu, par ailleurs, en moyenne 39 admissions à l’hôpital par jour entre le 10 et le 16 septembre. Cela porte le total d’admissions depuis le début de l’épidémie à 19.484. Les décès sont relativement stables à 2,7 par jour en moyenne entre le 8 et le 14 septembre, pour un total de 9.936. Enfin, le taux de contamination pour 100.000 habitants, calculé sur la période allant du 1er au 14 septembre, passe à 93,9 (+66%).

Début des tests de l’application Coronalert

En parallèle, le test de l’application Coronalert débute ce vendredi. Au total, 10.000 personnes auront la possibilité d’utiliser l’app Coronalert, l’un des instruments déployés dans la lutte contre le Covid-19, déclare vendredi Karine Moykens, présidente du comité interfédéral Testing & Tracing (CIF) dans un communiqué.

Un “Big Brother belge” ? En charge du tracing, Frank Robben se défend

Le but de l’application est de signaler aux personnes les contacts à haut risque, puis si besoin de les inviter à se soumettre à un test de dépistage du coronavirus. L’application ne peut détecter les contacts à haut risque que si toutes les personnes concernées l’utilisent: son efficacité augmentera donc proportionnellement à son utilisation réelle. Fin septembre, l’application devrait être disponible pour l’ensemble de la population belge.

Belga – Photo: DR.

Partager l'article

18 septembre 2020 - 07h19
Modifié le 18 septembre 2020 - 09h04