Découvrez   

Coronavirus: le nombre d’offres d’emploi reçues par Actiris a diminué de 24%

A Bruxelles, l’impact du coronavirus sur le chômage classique reste pour l’instant limité.

Suite à la crise sanitaire engendrée par le Covid-19, Actiris a reçu moins d’offres d’emploi. Celles-ci ont diminué d’un quart depuis mi-mars, alors qu’elles étaient encore en augmentation au début du mois, écrit Actiris dans un communiqué.

En revanche, les chiffres du chômage global bruxellois ne sont pas encore impactés par la crise du coronavirus. Fin mars, la capitale compte 88.508 chercheurs d’emploi, pour un taux de chômage de 15,7%. Ce chiffre correspond à une diminution de 979 personnes par rapport à mars 2019 (-1,1%). A ce jour, à Bruxelles, les conséquences de la crise sanitaire sur l’emploi se font essentiellement ressentir au niveau du chômage temporaire.

Une baisse de 24% des offres d’emploi

Actiris a reçu 3.145 offres d’emploi en mars 2020. Ce qui correspond à une diminution de 7,6% par rapport à l’année passée. Cependant, de grandes différences s’observent entre le début et la fin du mois. Le volume des offres d’emploi a augmenté de 4,4% lors de la première quinzaine de mars. A partir de la mi-mars, soit juste après le confinement, il a diminué de 24,1%.

Les secteurs les plus touchés sont: l’horeca, l’enseignement, les postes administratifs et les garages. Toutefois, certains secteurs continuent de recruter, comme dans le commerce ou du support à la vente. “En cette période difficile et intense, certains secteurs sont particulièrement sous pression et doivent répondre à des besoins urgents. J’invite les employeurs qui sont à la recherche de personnel à nous transmettre leurs offres d’emploi avec le #covid19 afin que nous puissions les traiter en priorité et ainsi contribuer, à notre échelle, à la sauvegarde de l’économie”, déclare Grégor Chapelle, directeur général d’Actiris.

Rédaction

Partager l'article

02 avril 2020 - 14h01
Modifié le 02 avril 2020 - 14h01