Découvrez   

Coronavirus : annulations et rapatriements dans le secteur des voyages

Vols annulés - Brussels Airport Aéroport de Zaventem - Belga Vidéo

Pour faire face à la pandémie de coronavirus, le secteur du voyage s’adapte, avec de nombreuses annulations et rapatriements en perspective.

Les vacanciers de Sunweb rapatriés vers la Belgique

Environ 10.000 vacanciers de Sunweb se trouvent actuellement à l’étranger et seront rapatriés vers la Belgique dans les meilleurs délais, a assuré dimanche le tour-opérateur, qui a annulé tous ses voyages en avion et à la montagne jusque fin mars.

Le groupe Sunweb a annoncé samedi soir l’annulation, jusqu’au 31 mars – et jusqu’au 17 avril pour la Turquie – de l’ensemble de ses voyages sur la base des recommandations des Affaires étrangères, qui déconseillent désormais les déplacements à l’étranger dans le cadre de la lutte mondiale contre le coronavirus, et des mesures successives prises par les autorités locales et internationales. Les projets de détente de près de 52.000 personnes tombent ainsi à l’eau.

Si l’avis émis par les Affaires étrangères venait à se prolonger d’un mois, 105.000 vacanciers de Sunweb seraient alors concernés. Le groupe Sunweb comprend les marques Sunweb, Eliza was here, Primavera, Gogo, Beachmasters, Husk, Bizztravel, Skistuds, Skikot, Snowblend, Écart et Odyssée.

Tui suspend tous ses voyages à forfait

Le tour opérateur TUI a suspendu tous ses voyages à forfait jusqu’à nouvel ordre, après que les Affaires étrangères ont déconseillé tous les voyages à l’étranger.

Les touristes déjà partis peuvent quant à eux poursuivre leur séjour. “TUI fly continuera à assurer les vols retour vers la Belgique comme prévu“, a précisé le tour opérateur. Des retours anticipés sont également possibles si des places sont disponibles dans l’avion.

Les touristes qui n’ont réservé qu’un billet d’avion peuvent également continuer à voyager mais TUI ne peut garantir leur retour.

Corendon annule tous ses voyages jusqu’au 31 mars

Le tour-opérateur Corendon annonce, samedi, qu’il annule tous les voyages organisés jusqu’au 31 mars inclus. Cette décision, qui prend effet dimanche, a été prise alors que le SPF Affaires étrangères indique désormais qu’il décourage tous les voyages à l’étranger.

Les clients de Corendon qui sont concernés ont été avertis par e-mail. Pour ce qui est des voyages prévus après le 31 mars, une décision sera prise plus tard. Les vacanciers qui sont actuellement à l’étranger pourront, pour l’instant, revenir normalement.

Plusieurs pays ont décidé, ces derniers jours, de fermer tout ou partie de leurs frontières. Cela signifie que nos services ne peuvent plus être assurés vers ces destinations. D’autres pays vont probablement aussi imposer des restrictions aux voyageurs dans les prochains jours“, selon le président de la compagnie, Steven van der Heijden.

Corendon craint en outre que ses clients “ne soient pas actuellement en mesure de profiter des vacances qu’ils sont en droit d’attendre, en raison des restrictions imposées, ou à venir, par les autorités locales. La vie publique sur le lieu de vacances risque de s’arrêter parce que les restaurants, les bars, les musées et les centres commerciaux ferment“.

Les vols et vacances sont annulés mais les clients ne perdront pas leur argent. Le montant payé à Corendon sera conservé comme crédit pour un congé ultérieur et les clients disposent d’un délai pour choisir leurs nouvelles vacances

Brussels Airlines examine au cas par cas le maintien de ses vols

Alors que de plus en plus de pays imposent des restrictions de voyage aux ressortissants européens et ferment leurs frontières, Brussels Airlines examine au cas par cas le maintien de ses vols, a indiqué une porte-parole. La compagnie se base sur deux critères: les restrictions imposées et la demande des clients.

Les restrictions varient d’un pays à l’autre et les dates de leur entrée en vigueur sont également différentes“, ce qui complique la tâche de Brussels Airlines, a ajouté la porte-parole.
Si un pays refuse les avions belges, la compagnie stoppe évidemment ses vols. Mais quand il ne s’agit que de restrictions, Brussels Airlines peut aussi diminuer ses fréquences. Ainsi, elle assure toujours des liaisons vers les Etats-Unis mais uniquement à destination de Washington et plus de New York, permettant aux passagers africains, qui transitent par Bruxelles, de poursuivre leur voyage et aux résidents américains de rentrer chez eux.

Nous regardons au cas par cas quelles restrictions sont d’application et quelle est la demande de nos clients“, à qui la compagnie conseille par ailleurs de bien suivre l’évolution de la situation via son site internet. Les passagers dont le vol serait annulé reçoivent de toute façon un e-mail avec les possibilités de changement de billet ou de remboursement.

► Pour plus d’informations concernant les vols vers les Etats-Unis : Brussels Airport : près de la moitié des vols vers les Etats-Unis sont annulés

LOT suspend ses vols vers la Pologne et la Hongrie

La compagnie polonaise LOT, qui assure notamment des liaisons entre Bruxelles et Varsovie, a annoncé la suspension de tous ses vols depuis la Pologne et la Hongrie. Vendredi, la Pologne a décidé de fermer ses frontières et de suspendre le trafic aérien.

Ryanair réduit le nombre d’avions basés à Zaventem et Charleroi jusque fin mai

Ryanair va réduire le nombre de ses avions basés aux aéroports de Charleroi, où il y en a 17, et de Zaventem, où y sont stationnés trois appareils, à la suite de la crise du coronavirus, a-t-on appris jeudi auprès de la CNE, qui a été informée en ce sens par la compagnie aérienne à bas coûts. La mesure entrera en vigueur dans le courant de la semaine prochaine et s’étendra jusqu’à la fin mai. L’entreprise va par ailleurs également introduire des mesures de chômage économique.

Le syndicat chrétien ignore encore cependant l’importance de cette mesure, le nombre précis d’avions qui seront retirés et les répercussions concrètes en termes d’emploi.

La décision de Ryanair est consécutive au placement sous quarantaine de l’Italie, pays d’Europe le plus touché par le Covid-19, et à l’annulation par de nombreuses compagnies aériennes, dont Ryanair, de l’ensemble de leurs vols vers la péninsule. Cela a contraint l’entreprise irlandaise à redéployer sa flotte à travers le continent alors que les réservations se sont effondrées en quelques semaines, explique Didier Lebbe, secrétaire permanent CNE.

Ryanair va par ailleurs faire appel au chômage économique à partir de lundi pour son personnel basé en Belgique, indique encore Didier Lebbe, qui est dans l’attente de précisions sur les répercussions concrètes de cette annonce et veillera à une répartition équitable de la mesure entre l’ensemble du personnel.

Thalys et Eurostar également impactés

Moins de trains à grande vitesse Thalys circuleront jusqu’à la fin du mois d’avril à cause de l’épidémie de coronavirus. “L’offre est réduite de 20% en moyenne sur l’ensemble du réseau“, a indiqué le porte-parole Mattias Baertsoen de l’entreprise. Comme de nombreuses compagnies aériennes, l’opérateur constate une forte baisse de la demande. Thalys a également décidé d’assouplir les possibilités de changement de réservation pour les voyageurs. Tous les billets Thalys et Izy pour les voyages jusqu’à fin avril peuvent être remboursés ou échangés gratuitement. Pour les voyages en mai et juin, tous les billets sont échangeables gratuitement ou remboursables jusqu’à 30 jours avant le départ.

Après Thalys, qui a annoncé réduire son offre de 20% sur l’ensemble de son réseau jusqu’à la fin du mois d’avril, c’est au tour d’Eurostar de supprimer plusieurs trains à grande vitesse à cause de l’épidémie de coronavirus. Ces annulations restent cependant limitées à quelques trains entre le 21 et le 26 mars. “Nos trains continuent à desservir toutes nos destinations. Cependant, nous avons modifié temporairement notre grille horaire, en raison de l’évolution de la demande“, prévient la compagnie sur son site internet. La liaison Bruxelles-Londres est ainsi supprimée les 21, 24, 25 et 26 mars. Certains trains reliant la capitale britannique à Paris sont également annulés. Les passagers concernés peuvent échanger leur billet ou se faire rembourser. En outre, les voyageurs dont le trajet est prévu d’ici au mardi 7 avril peuvent bénéficier d’un bon cadeau d’une valeur équivalente à celle du billet réservé et valable jusqu’au 30 juin, pour voyager avant le 12 décembre 2020.

La rédaction avec Belga

Partager l'article

15 mars 2020 - 11h11
Modifié le 15 mars 2020 - 11h14