Communales 2018 : voici les majorités et les bourgmestres déjà désignés en Région bruxelloise

Communales 2018 - Générique BX1 Logo

Le scrutin communal de ce 14 octobre 2018 a révélé quelques surprises et montré également des confirmations : on fait le point sur les majorités et bourgmestres déjà connus pour cette prochaine législature.

On commence à Auderghem, où le ministre bruxellois de l’Emploi Didier Gosuin (DéFI) garde sa majorité absolue avec sa Liste du Bourgmestre. S’il restera bourgmestre pour six ans de plus, il pourrait s’allier à Ecolo-Groen.

À Anderlecht, alors que le MR et Ecolo négociaient pour former une majorité inédite ce dimanche soir, la Liste du Bourgmestre Eric Tomas (PS) va finalement rester à la tête de la commune avec Ecolo-Groen et DéFI. Eric Tomas prolonge donc à la tête d’Anderlecht, pour un mandat qu’il ne poursuivra pas jusqu’au bout, avait-il annoncé avant ce scrutin. Le MR, pour sa part, part dans l’opposition.

À Berchem-Sainte-Agathe, la Liste du Bourgmestre Joël Riguelle (cdH) poursuivra à la tête de la commune, avec le bourgmestre sortant en tant que maïeur durant les trois prochaines années. À mi-mandat, il cèdera le témoin. Cette fois, le MR ne sera toutefois pas dans la majorité : le PS-sp.a + et Ecolo-Groen entreront dans le collège lors de la prochaine législature.

Sur la Ville de Bruxelles, Philippe Close (PS) a visiblement conservé la confiance des électeurs malgré son arrivée voici moins d’un an et demi à la tête de la capitale. La Ville de Bruxelles sera dirigée par une majorité PS, Ecolo-Groen et change.brussels. Le MR, ancien partenaire, est par contre hors-jeu.

À Etterbeek, Vincent De Wolf (MR) conserve son poste de bourgmestre et poursuivra son travail à la tête de la commune avec Ecolo-Groen et le PS.

Quant à Evere, le ministre-président de la Région de Bruxelles-Capitale Rudi Vervoort (PS) a conservé avec sa Liste du Bourgmestre une large majorité, qu’il partagera avec DéFI, comme ces six dernières années.

À Forest, une courte majorité Ecolo, MR et cdH s’est dégagée. C’est la tête de liste d’Ecolo-Groen, Stéphane Roberti, qui est proposée à la fonction de bourgmestre.

Cliquez ici pour découvrir tous les résultats complets, commune par commune.

Du côté de Ganshoren, Pierre Kompany devient le premier bourgmestre d’Afrique subsaharienne de l’histoire en Région bruxelloise. Il s’offre la ceinture maïorale grâce à la position de tête de liste de ProGanshoren, devant Ensemble-Samen Carthé et la Liste du Bourgmestre menée par le MR Stéphane Obeid. ProGanshoren, LB et DéFI formeront une majorité pour la prochaine législature, alors que Pierre Kompany quittera le poste de bourgmestre à mi-mandat pour céder le témoin à Jean-Paul Van Laethem, toujours de ProGanshoren.

À Ixelles, Ecolo-Groen revendique le poste de bourgmestre pour Christos Doulkeridis vu sa victoire lors de ce scrutin communal. Les listes Ecolo-Groen et PS-sp.a d’Ixelles ont signé un accord qui les engage à constituer la majorité de la commune bruxelloise d’Ixelles.

À Jette, si Hervé Doyen (cdH) confirme qu’il restera bourgmestre jusqu’à mi-mandat, comme il l’avait déjà annoncé s’il gardait la confiance des électeurs, il reste encore à savoir avec quelle majorité.

Sur Koekelberg, la surprise est venue du départ de Philippe Pivin (MR), évincé par une majorité PS-Ecolo-Groen-cdH, qui permet à Ahmed Laaouej de se présenter comme principal candidat au poste de bourgmestre pour cette prochaine législature.

Cliquez ici pour découvrir notre dossier complet sur les élections communales.

À Molenbeek-Saint-Jean, le PS mène les négociations via Catherine Moureaux, pressentie pour mener la commune en tant que bourgmestre. On ne sait toujours pas encore avec quel parti les socialistes s’allieront. Le PTB-PVDA serait le candidat idéal, selon Catherine Moureaux.

Les négociations continuent à Saint-Gilles, où la Liste du Bourgmestre Charles Picqué (PS) parle avec Ecolo-Groen pour former une nouvelle coalition. Le MR devrait donc quitter la majorité.

Dans la commune de Saint-Josse-ten-Noode, la Liste du Bourgmestre Emir Kir (PS) a tenu son rang et conserve la majorité absolue, malgré la percée d’Ecolo-Groen. Une différence par rapport à 2012 : le cdH, qui n’a plus qu’un siège, quitte la majorité.

Sur Schaerbeek, si la Liste du Bourgmestre Bernard Clerfayt (DéFI) perd un siège, elle conserve sa place de leader et prolonge la majorité avec Ecolo-Groen. Le cdH quitte donc la majorité, avec seulement trois sièges.

À Uccle, même si le MR est en baisse par rapport à 2012, notamment suite au départ de Marc Cools sur la liste indépendant Uccle en Avant, une nouvelle majorité sera mise en place autour de la liste libérale et de Boris Dilliès, qui sera reconduit comme bourgmestre pour six ans. Il s’allie pour cela avec Ecolo et le cdH alors que DéFI rejoint l’opposition.

À Watermael-Boitsfort, Ecolo-Groen sort renforcé de cette élection et récupère plus de sièges qu’en 2012. La liste d’Olivier Deleuze, qui restera bourgmestre pour six ans de plus, entamera donc une majorité avec MRGM, et éloigne les Humanistes, qui n’ont plus qu’un siège.

À Woluwe-Saint-Lambert, la Liste du Bourgmestre Olivier Maingain (DéFI) garde la majorité absolue et ne risque pas de la partager pour cette prochaine législature.

Dans la commune de Woluwe-Saint-Pierre, le bourgmestre sortant Benoît Cerexhe (cdH) a confirmé qu’il poursuivra à la tête de l’entité pour six ans, à la tête d’une majorité cdH-DéFI-Ecolo-Groen. Même si DéFi n’aura plus qu’un échevinat.

Dans les communes de la périphérie

Sur Crainhem, c’est la coalition DéFI+MR+Indépendants qui a obtenu la majeure partie des voix, et prend 11 sièges. Kraainem-Unie suit avec 8 voix alors que la liste de la bourgmestre sortante Dorothée Terlinden-Cardon De Lichtbuer ne garde que 4 sièges. Les négociations s’annoncent donc serrées : Elisabeth De Foestraets-D’Ursel et Véronique Caprasse ont 1018 et 1017 voix sur la liste DéFI+MR+Indépendants alors que la tête de liste de Kraainem-Unie Bertrand Waucquez compte aussi… 1017 voix.

Dans la commune de Drogenbos, la liste du bourgmestre sortant Alexis Calmeyn (Drogenbos Plus) conserve sa place de leader de la commune. Alexis Calmeyn va donc poursuivre six ans de plus à la tête de cette commune à facilités, avec 10 sièges pour sa liste contre 5 pour l’Union des Francophones et 2 pour Go.

À Linkebeek, c’est la liste LINK@VENIR d’Yves Ghéquière et de la bourgmestre sortante Valérie Geeurickx qui domine le scrutin avec 7 sièges, contre 5 pour ensemble LKB samen de l’ancien bourgmestre Damien Thiéry. Une négociation s’annonce donc pour la future majorité à Linkebeek.

Du côté de Rhode-Saint-Genèse, la liste du bourgmestre sortant Pierre Rolin, IC-GB, a obtenu 18 sièges et conserve donc la majorité absolue face aux 7 sièges d’Engagement 1640.

À Wemmel, la liste du bourgmestre sortant Walter Vansteenkiste LB Wemmel mène les suffrages avec 12 sièges obtenus sur les 25. Des négociations doivent donc être lancées avec soit Wemmel Plus! (7 sièges), soit Intérêts Communaux (6 sièges).

Sur Wezembeek-Oppem, il n’y a pas eu de surprise : la Liste du Bourgmestre Union de Frédéric Petit conserve largement la majorité avec 18 sièges contre 5 pour la liste concurrente, WOplus.

Gr.I., avec la rédaction de BX1 – Photo : BX1

Partager l'article

15 octobre 2018 - 02h19