Communales 2018 : le polémiste Abou Jahjah ne se présentera pas à Bruxelles

Le parti Be.one du polémiste a décidé de se concentrer sur les élections législatives de 2019 dans la capitale.

Be.one, le parti fondé par le polémiste Abou Jahjah et l’ex-sénatrice Agalev Meryem Kaçar, présentera dix listes aux électeurs flamands en octobre prochain: neuf pour des élections dans des communes et districts et une pour les provinciales à Anvers. “C’est plus qu’espéré”, a commenté mardi Abou Jahjah.

Ce dernier, qui réside à Bruxelles, ne se présentera pas en octobre. Son parti a en effet décidé de se concentrer sur les élections législatives de 2019 dans la capitale. La co-fondatrice de Be.One, Meryem Kaçar, tirera quant à elle la liste du parti à Gand lors du scrutin du mois prochain.

Be.One, qui se présente comme post-capitaliste, plaide pour une égalité radicale, quels que soient le genre et l’origine sociale, et fait de l’enseignement fondamental, de l’emploi et du logement des droits pour tous.

Dans le domaine socio-économique, la formation politique préconise un déplacement de la charge fiscale des bas revenus vers les hauts revenus et une imposition plus forte des grandes entreprises et des multinationales tandis que les PME seraient moins imposées. Il soutient aussi la transition écologique et des idées telles que les monnaies locales.

Belga

Partager l'article

18 septembre 2018 - 16h16