Communales 2018 : MR, cdH et Ecolo-Groen forment une majorité à Uccle, DéFI clame qu’Ecolo est “un parti de menteurs”

Le MR, le cdH et Ecolo-Groen ont confirmé qu’un accord de majorité est en cours de négociations pour la commune d’Uccle, qui devrait une nouvelle fois être gouvernée par Boris Dilliès. DéFI, éjecté de la majorité, ne comprend pas cette décision, et espérait mener une autre majorité.

Du côté d’Uccle, le MR de Boris Dilliès est passé à 21 sièges à 16 et n’avait donc plus toutes les cartes en mains pour former une majorité à la tête de la commune. Pourtant, c’est bien un accord avec le cdH (2 sièges contre 3 en 2012) et Ecolo-Groen (13 sièges contre 7 en 2012) qui permet au bourgmestre sortant et à sa liste de conserver leur place à la tête d’Uccle.

Uccle_CompositionCommunales2018

Cette décision surprend Emmanuel De Bock, chef de file de DéFI, qui était dans la majorité lors de la dernière législature. “Ecolo-Groen soutient finalement ceux qui ont été désavoués par l’électeur, ce qui est surprenant”, explique-t-il au micro de BX1. “Il y avait un pré-accord entre le MR et le cdH, Ecolo avait visiblement également signé un pré-accord pour être la bouée de sauvetage de cette coalition. (…) Ecolo, c’est finalement le parti des menteurs, qui ne respecte pas sa parole donnée”.

Du côté d’Ecolo-Groen, mené par Thibaut Wyngaard, on se veut plus mesuré : “C’est regrettable, certains mots dépassent la pensée”, dit-il. “Le grand vainqueur, c’est clairement Ecolo-Groen. (…) On discutera dans les prochains jours concernant les échevinats”. Il confirme toutefois que Boris Dilliès sera toujours bourgmestre d’Uccle.

► Découvrez les résultats complets de la commune
► Découvrez notre dossier complet sur les élections communales

Partager l'article

14 octobre 2018 - 23h30