Communales 2018: à Anderlecht, Eric Tomas reste bourgmestre avec une majorité PS-Ecolo-DéFI

Le PS-sp.a-cdH du bourgmestre sortant Eric Tomas reste le premier parti à Anderlecht, malgré un net recul. Le MR, également en baisse, a de son côté fait part dès dimanche soir de sa volonté de former une coalition avec Ecolo et un troisième partenaire. Le PTB réalise quant à lui une fulgurante progression.

La liste PS-cdH-sp.a est arrivée en tête avec 29,73%, soit un recul de 7,04%. Elle comptera 16 sièges au conseil communal.

Les libéraux MR-Open VLD suivent avec 22,53%, également en baisse par rapport aux 26,14% de 2012, et obtiennent 12 sièges.

La plus forte progression est à mettre au crédit du PTB (+12,92%), qui talonne désormais Ecolo (15,52%, +4,17%). Ces deux formations compteront respectivement sept et huit élus. Défi complète le top 5 avec 7,59% (-0,26%).

Selon l’échevin sortant Gaëtan Van Goidsenhoven, le MR et Ecolo “ont décidé de travailler ensemble à la recherche d’un accord de majorité avec d’autres partenaires démocratiques”.

Par voix de préférence, les anciens bourgmestres Gaëtan Van Goidsenhoven (4.729) et Eric Tomas (4.102) emmènent le classement, devant Guy Wilmart (PS-sp.a-cdH) avec 2.065 voix, la tête de liste PTB Giovanni Bordonaro (2.050), Fatiha El Ikdimi (PS-sp.a-cdH) avec 1.792 voix et Yasmina Messaoudi (PTB) avec 1.730 voix.

► Lire aussi: Communales 2018: le MR et Ecolo veulent une majorité à trois à Anderlecht, la liste d’Eric Tomas en tête des suffrages

Belga/Photo:Belga-Thierry Roge

Partager l'article

15 octobre 2018 - 10h05