Découvrez   

Claude Moniquet s’engage sur les Listes Destexhe : “J’ai eu des contacts avec le MR”

Présenté comme un consultant en contre-terrorisme, Claude Moniquet trouve que “beaucoup de choses ne vont pas à Bruxelles”.

Présenté comme consultant en contre-terrorisme, Claude Moniquet s’engage sur les listes Destexhe. « Je ne quitte pas le monde de la consultance, je fais toujours partie de la société civile », indique-t-il. « La société ne va pas très bien, elle réclame des solutions et des gens qui viennent de l’extérieur du sérail politique ».

Son expertise en contre-terrorisme n’est-elle pas un risque d’être obnubilé par la question ? « Non », assure-t-il. « Il est clair que je serai porteur de préoccupation sécuritaire, de l’intégration, c’est ma spécialité. Mais je m’intéresse aussi à l’enseignement, à la culture et l’énergie parce que tout est lié.»

Pourquoi s’engage-t-il sur la liste Destexhe à la Région ? « J’ai eu des discussion avec le MR. Je me retrouve dans ses propositions. Je pense qu’il a été nécessaire qu’il y ait une clarification politique à droite. Le MR fait le grand écart entre la gauche et la droite. Il y a une place en Belgique pour un parti qui aille du centre droit à la droite. »

« Beaucoup de choses ne vont pas à Bruxelles », analyse-t-il. « La ville est d’une saleté impressionnante, la mobilité est une immobilité, l’état de la voirie est catastrophique. » Mais il regrette « le manque de sécurité » de la capitale. A lui de prendre l’exemple de ce qu’il s’est passé la récemment à la station de métro Lemonnier. « Il y a des zones de non-droit à Bruxelles », conclut-il.

Il s’attaque aussi le travail des zones de police de la capitale : « Je sais comment on fait les statistiques, il suffit de changer une virgule pour faire croire que tout va bien, c’est souvent ce que l’on fait. » (T.D.)

Élections, engagement en politique, sécurité à Bruxelles… : découvrez l’intégralité de L’Interview de Claude Moniquet dans notre replay.

Retrouvez L’Interview du lundi au vendredi à 12h45 sur BX1.

Partager l'article

18 mars 2019 - 13h19
Modifié le 18 mars 2019 - 13h32