Pourquoi les classes populaires quittent Bruxelles? Réponse dans #M

Il n’y a pas que les membres de la classe moyenne qui tournent le dos à la Région bruxelloise pour s’installer en périphérie. Les classes populaires le font aussi. Simplement, les chercheurs et les élus politiques se sont moins intéressés au deuxième phénomène. C’est ce que met en évidence la géographe de l’ULB Sarah De Laet dans une étude pour Brussels Studies.

“Le fait de quitter une région urbaine dense pour s’installer vers des périphéries un peu plus vertes, c’est vraiment quelque chose qu’on étudie depuis très longtemps. Cela a commencé et a été très massif dans les années 60. Et on s’est surtout intéressé jusqu’ici aux groupes sociaux qui sont vraiment dominants dans ce mouvement-là et qui sont les classes moyennes. Avec cette étude, on a voulu s’intéresser aux classes populaires qui sont aussi concernées par ce phénomène et qui sont beaucoup moins étudiés”, explique Sarah De Laet.

“C’était un peu l’angle mort des études sur le phénomène, mais aussi dans le discours politique, cette situation n’apparaissait jamais. Dans la vie de tous les jours, c’est pourtant quelque chose qu’on pouvait entendre. On peut entendre des gens vous raconter que ‘Bruxelles, c’est vraiment devenu trop cher’ et que du coup, elles essaient de partir. Et ce discours, il n’appartient pas toujours aux classes moyennes. Il n’appartient pas toujours aux classes supérieures”, ajoute encore la géographe.

30% des habitants quittant Bruxelles appartiennent aux classes populaires

Pas moins de 30% des personnes qui quittent Bruxelles pour aller habiter ailleurs en Belgique appartiennent aux classes populaires. “On voit qu’ils s’installent majoritairement dans la périphérie flamande au nord de Bruxelles. Le montant des loyers est vraiment la raison numéro un. Et les logements les moins chers sont ceux qui ont vu leur loyer le plus augmenter. Les autres raisons sont celles aussi invoquées par les classes moyennes, comme l’envie de s’installer dans un environnement plus vert”, indique la chercheuse.

 

Partager l'article

14 mars 2018 - 20h46