Découvrez   

Cirque Royal: Philippe Close espère trouver une solution de transition

Newly Appointed Brussels Mayor Philippe Close pictured during a press conference after a meeting of the Brussels' aldermen regarding the resignation of Mayor Mayeur, Friday 09 June 2017 at the Brussels city hall. Brussels Mayor Mayeur accepted general fees for attending meetings of the Samusocial, a non-profit organisation to help the homeless in the capital. Brussels alderman Close will succeed Mayeur. BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ

Le futur bourgmestre de Bruxelles, Philippe Close, ainsi que l’ASBL Brussels Expo ont chacun déclaré jeudi prendre acte de la décision de la Cour d’appel de Bruxelles de suspendre l’exécution au 30 juin de la convention de concession du Cirque royal.

Philippe Close assure que la Ville respectera la décision de la Cour: “le contrat de concession du Cirque royal est temporairement suspendu. Nous mettons dès à présent en œuvre des solutions de transition pour éviter la mise en péril de la prochaine saison de la salle au profit des Bruxellois et de la vie culturelle. Nous restons sereins quant à la manière dont la procédure a été menée par les services de la Ville et j’espère que la justice nous donnera raison à l’avenir”. L’ASBL Brussels Expo rappelle que le juge en référé avait décidé en première instance de maintenir l’exécution de la convention en leur faveur. Elle ajoute que ce recours en appel du consortium Le Botanique/Sportpaleis n’est pas définitif. Le jugement sur le fond doit encore avoir lieu. “C’est la vie culturelle bruxelloise qui est prise en otage par cet acharnement juridique”, estime Fabrizio Gentile, General Manager Entertainment de Brussels Expo. “L’ancien concessionnaire a déjà désossé la salle, démontrant ainsi son désengagement. Les premières victimes sont les Bruxellois et les artistes nationaux et internationaux”. Brussels Expo avait commencé à programmer des spectacles et concerts, pour lesquels des solutions seront recherchées. Le Botanique, gestionnaire des lieux depuis de nombreuses années, s’opposait à la décision de rompre la convention de concession du Cirque royal au profit de Brussels Expo. Le centre culturel dénonçait un conflit d’intérêts puisque des élus de la Ville prenant part à la décision d’attribution sont, ou ont été, membres de l’ASBL Brussels Expo. La Cour d’appel n’a pas suivi le premier juge qui estimait que la Ville avait pris les mesures nécessaires pour prévenir et remédier à un conflit d’intérêts. (Belga)

Partager l'article

29 juin 2017 - 17h59
Modifié le 29 juin 2017 - 18h02